Faits divers

33 ans après, il avoue avoir tué sa femme

Ce sont les enfants de cette mère de famille, mystérieusement disparue en 1989, qui ont relancé l’affaire.

Article rédigé par


Publié


Mis à jour

Temps de lecture : 1 min.

En septembre 2021, deux personnes se présentent à la gendarmerie de Bellême, commune de 1500 habitants dans l’Orne. Il s’agit d’un frère et une soeur majeurs qui viennent signaler la disparition de leur mère.

Particularité : les faits sont vieux de 32 ans. Face aux enquêteurs, ils racontent alors que leur mère a mystérieusement disparu en 1989, alors qu’ils n’étaient âgés que de six mois et trois ans. À l’époque, leur père leur annoncé qu’elle était partie de son plein gré.

Mais face aux années sans réponse et la disparition inexplicable, le parquet d’Alençon, finalement saisi, diligente une enquête préliminaire en octobre 2021. Les premiers éléments « mettent alors en exergue un faisceau d’indices laissant penser que la jeune femme n’était pas partie de son plein gré », selon un communiqué du parquet. Les soupçons se tournent vers son ex-compagnon, aujourd’hui âgé de 62 ans. 

Selon Ouest-France, « Pendant leurs auditions, leur remontent des souvenirs où leur père a évoqué, une poignée de fois, avoir tué leur mère« . Au moment des faits, le conjoint avait « raconté à qui veut l’entendre » que son épouse avait un amant et qu’elle avait dû « fuir avec lui« , ajoute le quotidien régional.

Interpellé et placé en garde à vue le 30 mai dernier, dès sa première audition il a avoué, et reconnu l’avoir étranglée, indique le parquet, sans toutefois dire ce qu’il avait fait du corps. Des fouilles ont démarré cette semaine dans le secteur du Perche pour tenter de le localiser. Le père de famille sexagénaire été mis en examen pour « arrestation, enlèvement et séquestration », 33 ans après les faits.





Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 12 677

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.