à Genève, les Suisses attristés par le départ à la retraite de Federer


Caroline Baudry (envoyée spéciale à Genève), édité par Thibault Nadal
, modifié à

Roger Federer disputera l’ultime match de sa carrière ce vendredi soir avec Rafael Nadal, non pas en adversaire, mais en équipier de double lors de la première journée de la Laver Cup à Londres. Les Suisses se préparent à l’ultime match d’adieu de leur champion. Mais à Genève, on refuse d’y croire encore.

REPORTAGE

« Roger forever ». Voilà le titre d’un hebdomadaire de la presse suisse. « C’est super, c’est un beau clin d’œil. C’était, je pense, les plus grands rivaux de ces 20 dernières années, donc c’est une belle fin de l’histoire. C’est une super grande amitié entre les deux, ce sont deux personnalités exceptionnelles », lancent Raphaël et Silvan, deux fans de tennis, ravis d’apprendre que Roger Federer conclura sa carrière en double avec Rafael Nadal ce vendredi à Londres, pour la Laver Cup.

« Roger Federer, c’est le premier ambassadeur de Suisse dans le monde entier »

Agathe referme sa doudoune en sortant du hall de gare. Cette habitante de Genève confie suivre de loin le tennis, mais elle regrettera le sportif et l’homme. « C’est un génie au niveau sportif. Il a toujours su se réjouir dans une grande retenue », explique-t-elle. Pour Valentin chauffeur de taxi, cette soirée sera particulière, car c’est dans sa voiture qu’il suivra le dernier match de la légende suisse.

« Roger Federer, c’est le premier citoyen suisse, le premier ambassadeur de Suisse dans le monde entier. C’est comme Coca-Cola, tout le monde le connaît », lance-t-il en rigolant. 



Source link

admin

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.