À Lamballe, Laurence, employée à la boulangerie Le Mercier prend sa retraite

A Lamballe, Laurence Le Couedic a servi le pain aux clients pendant 21 ans à la boulangerie Le Mercier
À Lamballe, Laurence Le Couedic a servi le pain aux clients pendant 21 ans à la boulangerie Le Mercier ©Le Penthièvre

Pendant 21 ans, elle servait le pain aux Lamballais. Laurence Le Couedic prend sa retraite après avoir passé la moitié de sa carrière à la boulangerie Le Mercier, à Lamballe. « J’ai passé de très bons moments ici, mais je suis impatiente d’être à la retraite », sourit-elle. 

Fille et petite-fille de boulanger

Laurence Le Couedic ne se prédestinait pas à une carrière en boulangerie. Au contraire, cette fille et petite-fille de boulanger rêvait d’autre chose.

« Je voulais ouvrir ma propre boutique dans n’importe quel secteur, mais surtout pas une boulangerie. »

Laurence Le Couedic, vendeuse chez Le Mercier

Après des études en comptabilité, elle se retrouve, à 20 ans, à remplacer son père au sein du commerce familial dans Le Mené.

« Mon père est tombé malade. J’ai donc travaillé au sein de la boulangerie en tant que vendeuse, car il fallait des bras. » 

14 ans plus tard, ses parents prennent leur retraite. Elle travaille alors à Plénée-Jugon et enchaine les contrats en intérim.

« Je ne trouvais pas ça passionnant. » 

En 2001, Hélène Le Mercier, patronne de la boulangerie Le Mercier à Lamballe l’embauche à la caisse. Laurence accepte le poste, « car je savais faire. » 

La vente, un plaisir

Dans le commerce, la relation avec le client est primordiale. Laurence prend plaisir à échanger avec sa clientèle et tise même des liens avec qu’elle.

« On ne peut pas exercer ce travail si on n’aime pas le contact avec les autres. »

Naviguant entre les deux boulangeries de la société, celle située sur la place du marché, l’autre dans la rue Saint-Martin, Laurence en a croisé du monde. À la retraite le 30 septembre 2022, elle est impatiente de profiter de sa nouvelle vie.

Vidéos : en ce moment sur Actu

« Je n’étais jamais disponible les week-ends pour mes proches et mes amis. C’était le métier qui voulait ça. Du coup, je vais enfin en profiter pour être dispo. » 

Road trip en van

Laurence ne manque pas de projets.

« J’ai envie de voyager, d’aménager un van et de partir, notamment dans les pays du Nord. » 

Sa vie de retraité, Laurence compte bien la savourer.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Le Penthièvre dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.





Source link

admin

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.