A Meaux, le club de hockey sur gazon veut inspirer une nouvelle génération

Les hockeyeurs du club de Meaux sont une
Les hockeyeurs du club de Meaux sont une « bande de potes » depuis bien longtemps. ©Benoit Barlemont

« Si l’on veut que cette discipline se développe dans le département, il ne tient qu’à nous ! », lance Benoit Barlemont, secrétaire du club de l’Amicale des Hockeyeurs de Meaux (AHM). Ce club de hockey sur gazon est aujourd’hui le seul club dans toute la Seine-et-Marne. Créé en 1977, le club de Meaux a d’abord connu une grande époque lorsque les « grands frères » avaient emmené l’AHM jusqu’en championnat national. Fondé sur les bases de l’amitié et de la passion, ce sont deux générations de joueurs de hockey qui se sont suivies en portant le maillot rouge du club.

Aujourd’hui, ce sont les « petits frères », la deuxième génération, qui représentent le club. Ils évoluent en régionale 1 et viennent de terminer au milieu du classement. « Le club a connu sa période faste à la fin des années 1990 et au début des années 2000 » explique Benoit. À l’époque, l’AHM avait deux équipes seniors et deux équipes jeunes. Un âge d’or où les Meldois affrontaient le club d’Ozoir-la-Ferrière dans un sulfureux derby. 

Le club bénéficie encore de son « noyau de potes » comme l’explique Benoit, mais ce sport olympique manque encore beaucoup de visibilité en France et encore plus en Seine-et-Marne. 

Une nouvelle génération

« Depuis 2015, nous redoublons d’efforts pour recruter et former une nouvelle génération de hockeyeurs meldois », explique le secrétaire. Dans ce club qui compte une quarantaine de licenciés, plus de la moitié sont des jeunes entre 6 et 15 ans. La saison prochaine, ils disputeront des championnats en catégories U10, U12 et U16. Lors de la saison 2019/20, le club avait prévu de lancer ses jeunes en championnat, mais la crise sanitaire a mis fin à ses intentions. « Le niveau monte et on a hâte de les voir défendre les couleurs de l’équipe » se réjouit l’amateur. 

Le club se porte beaucoup plus sur le développement des jeunes et la visibilité du sport. Dans les pays voisins, le hockey sur gazon est beaucoup plus populaire. Avec l’approche des Jeux olympiques de Paris 2024, Benoit et son club espèrent pouvoir en profiter : « Depuis 4-5 ans, l’équipe de France monte en niveau et vient accrocher le top 10 mondial, et nous espérons tous un engouement nouveau autour de notre sport avec les JO de Paris 2024 ».

Le club espère ainsi pouvoir développer d’abord le hockey à Meaux et plus largement dans le nord du département. 

Le manque de visibilité : un vrai défi

Avec seulement treize mille licenciés en France, le hockey sur gazon est encore peu connu et très peu médiatisé. Les amateurs de hockey ont encore droit à des questions du type  « ça se joue en patins à roulettes? » et « vous jouez avec un palet sur du gazon? ». À Meaux, à défaut d’avoir un terrain extérieur disponible, les adhérents se réunissent au gymnase Frot où ils s’entrainent tous les vendredis. Leurs matchs de championnat ont lieu à Antony, à une soixantaine de kilomètres de Meaux. Un défi qui n’arrange clairement pas le club. 

Vidéos : en ce moment sur Actu

Le hockey est un sport qui reste familial et convivial à l’image du club de Meaux. C’est ce point que Benoit veut mettre en avant lors du recrutement des jeunes : « c’est un jeu très ludique. Le maniement d’une crosse, la mixité, l’aspect sport collectif, font du hockey sur gazon et en salle une discipline qui attire les enfants. Ensuite, les aspects techniques et physiques deviennent très intéressants et invitent au dépassement », conclut Benoit, passionné et enthousiaste depuis les années 1990. 

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre La Marne dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.





Source link

admin

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.