News 24-7

à Paris, les deux sièges des Républicains menacés

Dans les 4e et 16e circonscriptions de Paris, les candidats LR sont qualifiés pour le second tour mais ne sont pas en position favorable pour s’imposer dimanche.

Les Républicains vont-ils perdre leurs deux sièges de députés à Paris? L’hypothèse est en tout cas envisageable à l’issue du premier tour des législatives.

Jusqu’à présent, le parti de droite, qui avait déjà perdu plusieurs sièges en 2017, comptait encore deux représentants de son camp à l’Assemblée: Brigitte Kuster dans la 4e circonscription et Sandra Boëlle dans la 14e.

La première des deux députées est candidate à sa réélection tandis que dans la 14e circonscription, l’avocat maire du 16e arrondissement Francis Szpiner, a été désigné cette année comme candidat pour les Républicains.

Dans ces deux circonscriptions situées dans l’ouest parisien, les deux prétendants LR ont réussi à se qualifier au second tour. Toutefois, leurs chances de victoire dimanche sont incertaines.

28,92% des voix pour Brigitte Kuster

Dans la 4e circonscription, la sortante Brigitte Kuster arrive en deuxième position avec 28,92% des voix. Elle se situe derrière la candidate Ensemble de plus de 12 points, Astrid Panosyan-Boubet ayant recueilli 41,03% des suffrages.

Le score de Brigitte Kuster a nettement reculé en cinq ans, elle a perdu environ 7 points par rapport à 2017 où elle avait obtenu 36,42% des suffrage au premier tour.

Sa situation paraît donc inconfortable en vue du second tour mais la députée sortante peut encore croire en ses chances de victoire. En 2017, elle était déjà devancée de dix points par la candidate LaREM de l’époque Ilana Cicurel qui avait obtenu 46% des voix au premier tour. Brigitte Kuster avait ensuite réussi à renverser la tendance au second tour en remportant le siège avec 51% des voix.

« La remontada on connaît! voici l’épisode 2 », a d’ailleurs tweeté ce lundi matin, confiante, la députée sortante.

Francis Szpiner devancé de 6%

Dans la circonscription voisine, le candidat LR Francis Szpiner n’a pas non plus la certitude de conserver cette circonscription acquise à la droite. Dans cette 14e circonscription de Paris, Francis Szpiner a obtenu 33,28% des voix dimanche. Un score qui place l’avocat en deuxième position derrière le candidat de la majorité présidentielle Benjamin Haddad (39,27%).

En 2017, le candidat LR Claude Goasguen avait obtenu plus de quatre points de plus qu’au premier tour, recueillant 37,99% des voix. Battu de sept points au premier tour, Claude Goasguen avait finalement remporté la circonscription au second tour.

Cinq ans plus tard, Francis Szpiner devra notamment espérer un bon report des voix des électeurs du candidat Reconquête Sébastien Pilard pour inverser lui aussi, la situation. Cet ancien membre de LR a obtenu au premier tour 10,36% des voix avec plus de 52% des suffrages.

Un troisième élu, ex-LR est lui aussi en danger. Devenu député sous la bannière LR en 2017 avant de passer dans les rangs de la majorité présidentielle, le député sortant (Ensemble) de la 18e circonscription Pierre-Yves Bournazel pourrait perdre son siège. Il a été nettement devancé au premier tour par le candidat de la Nupes Aymeric Caron qui a recueilli 45,05% contre seulement 35,57% pour l’ancien LR.

Globalement dans la capitale, les Républicains réalisent un moins bon score qu’en 2017. Avec 10,29% des voix à Paris cette année, ils font six points de moins qu’en 2017 où le parti de droite avait réalisé 16,57%.





Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 12 761

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.