Home En bref Accident de Pierre Palmade : « les seules victimes sont mes clients », estime l’avocat des familles
En bref

Accident de Pierre Palmade : « les seules victimes sont mes clients », estime l’avocat des familles

Mourad Battikh est l'avocat des familles percutées par la voiture de Pierre Palmade

AFFAIRE JUBILLAR

RECONSTITUTION A CAGNAC LES MINES DE LA SOIREE OU DELPHINE JUBILLAR A DISPARU DE SON DOMICILE
LE QUARTIER PAVILLONAIRE OU RESIDAIT LE COUPLE / RUE YVES MONTANT/ EST ENTIEREMENT BOUCLE PAR PLUSIEURS  DIZAINES DE GENDARMES

Mourad Battikh (MaxPPP TagID: maxnewsworldfive852834.jpg) [Photo via MaxPPP] - RECONSTITUTION AFFAIRE JUBILLAR CAGNAC LES MINES - RECONSTITUTION AFFAIRE JUBILLAR CAGNAC LES MINES
Mourad Battikh est l’avocat des familles percutées par la voiture de Pierre Palmade  ©PHOTOPQR/LA DEPECHE DU MIDI/MAXP – EMILIE CAYRE

« Les seules victimes dans ce dossier sont mes clients ». Dix-sept heures ce mardi 14 février 2023, Mourad Battikh, avocat du barreau de Paris, s’avance devant un parterre de journaliste dans son bureau de la capitale. L’homme de 37 ans, qui est intervenu sur les dossiers de Delphine Jubillar ou encore de la jeune Sihem Belouahmia, tuée lors d’une dispute amoureuse début février dans le Gard, est donc l’avocat de la famille dont le véhicule a été percuté par la voiture de Pierre Palmade, le 10 février dernier.

A son bord, se trouvait un enfant de 6 ans et son père, ainsi que la sœur de son dernier. Cette dernière était enceinte de plus de 6 mois. Transportée en urgence absolue, elle a depuis perdu son bébé.

L’enfant devait naître en mai

Posant devant une rangée de Codes civils, soigneusement alignés sur une étagère, l’avocat originaire de Melun, a exposé la terrible soirée vécue par ses clients qui ont décidé garder l’anonymat. 

Il est alors revenu sur le sort de la femme enceinte de 6 mois, âgée de 27 ans. « La passagère m’a demandé de remercier ceux qui sont passés et qui lui ont porté de l’aide, a assuré Mourad Battikh. Elle remercie une passante qui lui a tenu la tête et l’a empêché de s’endormir ». La jeune femme prend peu à peu connaissance du soutien national, de l’amour, qui va l’aider à se reconstruire.

Elle venait rendre visite à sa famille, le beau-frère voulait la raccompagner. « Il est tendre et attentionné avec elle. Le conducteur prend le plus grand soin à l’installer confortablement. Il va lui proposer un choix d’itinéraire qui sera plus long pour éviter les dos d’âne et ce qui pourrait l’accommoder. Bref, il respectait le code la route », confirme l’avocat.

Ils ont roulé 15 minutes avant de se faire percuter à quelques hectomètres du carrefour dit de la Mort à Villiers-en-Bière.

« Elle se souvient des phares éblouissants, du coup de volant par le conducteur pour éviter le véhicule, récapitule le défenseur. Elle se souvient d’être sortie de la voiture afin d’aller instinctivement vers le passager arrière, avant de s’effondrer à bout de force. Elle criait ‘mon bébé mon bébé‘ à bout de force ».  

À l’hôpital, elle subit un scanner. Ses côtes sont cassées, ses vertèbres abimées. « une césarienne est pratiquée en urgence, reprend le conseil. Il s’agissait d’une petite fille et l’accouchement devait avoir lieu pour mai ».

Le garçon de 6 ans « défiguré »

De son côté, le conducteur qui travaille dans le désamiantage est père de 3 enfants. « C’est un homme courageux qui travaille tous les jours. Il est encore en réanimation comme son fils de 6 ans. Il a subi 5 à 7 opérations en 72 heures », formule Mourad Battikh, qui explique que l’enfant serait défiguré. 

Qu’attend la famille après ce drame ? « Elle souhaite que Pierre Palmade soit mis en garde à vue. La famille attend que les deux personnes qui ont participé à ce contexte et qui ont fui, puissent se rendre pour expliquer et que la justice soit rendue et que la notoriété n’influe ni médiatiquement ni judiciairement », a notamment conclu l’avocat.

Enquête pour homicide

Toujours hospitalisé à l’hôpital du Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne), Pierre Palmade, dont le domicile de Cély-en-Bière a été « visité » cette nuit par des intrus, serait sorti du service de réanimation ce mardi 14 février 2023. L’homme de 54 ans est au cœur d’une enquête pour homicide et blessures involontaires par conducteur ayant entraîné une incapacité totale de travail supérieure à trois mois, par conducteur sous l’emprise de produits stupéfiants, après un grave accident survenu le 10 février, à Villiers-en-Bière.

Related Articles

En bref

Météo : combien de temps la douceur va-t-elle encore durer en Bretagne

Les températures très douces de cette mi-février invitent à la balade. C’est...

En bref

Brionne. Une nouvelle association de parents d’élèves pleine de dynamisme 

Une belle équipe très enthousiaste autour de la présidente Justine Fourcin (deuxième...

En bref

Plus d’un mois sans téléphone : près d’Argentan, des clients d’Orange montent un collectif

Une dizaine d’habitants d’Écorches ont formé un collectif, « excédés par l’inaction...

En bref

Basket : le tournoi de La Mie Câline fait étape en Essonne

Dix équipes U15 vont participer à la pré-qualification au tournoi La Mie...