A la une

Accidents en série sur les routes de Seine-et-Marne

Le camion qui transportait huit voitures s’est couché en tentant d’éviter l’impact à Bannost-Villegnagnon
Le camion qui transportait huit voitures s’est couché en tentant d’éviter l’impact à Bannost-Villegnagnon (©DR)

Carambolage sur la Francilienne à Servon 

Un grave accident de la circulation s’est produit lundi 27 septembre, vers 16 heures, sur la Francilienne, à hauteur de Servon. Cette collision en chaîne impliquait un camion, deux camionnettes et trois voitures. Une Citroën s’est encastrée dans le poids lourd appartenant à une société d’Ille-et-Vilaine.

zeez
L’accident a entraîné une coupure de la Francilienne dans le sens Melun-Pontault(©Franck Desprez/Sdis 77)

La conductrice du véhicule léger, âgée de 40 ans et domiciliée à Sainte-Geneviève-des-Bois (Essonne), a été désincarcérée par les pompiers alors qu’elle était encore consciente. En état d’urgence absolue, elle a été héliportée par Dragon 75 à l’hôpital du Kremlin-Bicêtre, dans le Val-de-Marne.

La N104 paralysée

Un occupant d’une autre voiture a été légèrement blessé et transporté au centre hospitalier de Melun. Après le carambolage, les opérations de secours ont duré près de deux heures. La N 104 a été fermée à la circulation dans le sens Melun – Pontault-Combault, ce qui a occasionné d’importants embouteillages.

La CRS autoroutière est en charge de l’enquête pour déterminer les circonstances de ce drame de la route. Les tests d’alcoolémie qui ont pu être pratiqués sur les personnes valides étaient négatifs. Un prélèvement sanguin de la blessée grave a été effectué.

Quatre blessés à Crèvecoeur-en-Brie

L’accident qui s'est produit  sur la D 231 a fait quatre blessés à Crèvecoeur-en-Brie
L’accident qui s’est produit sur la D 231 a fait quatre blessés à Crèvecoeur-en-Brie (©DR)

Dimanche 26 septembre, peu après 15 heures, un choc frontal a fait plusieurs blessés sur la RD 231, à hauteur de Crèvecoeur-en-Brie. Pour une raison qui reste à déterminer, le conducteur d’une Mitsubichi, âgé de 26 ans, a dévié de sa trajectoire. Il a percuté une BMW qui circulait en sens inverse, conduite par un sexagénaire, domicilié dans le secteur.

Deux occupants se trouvaient dans chaque véhicule. Le bilan des secours – pompiers et Smur – fait état de trois blessés en urgence absolue et d’un quatrième plus légèrement atteint. Une femme fait partie des victimes, qui ont été désincarcérées.

L’automobiliste au volant de la Mitsubichi, souffrant notamment d’une fracture du fémur, a dû être évacué en hélicoptère à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière. Dans le courant de la semaine dernière, l’état de santé des victimes les plus touchées s’était amélioré. Une enquête de gendarmerie a été ouverte.

Collision mortelle sur la RN 4 aux Essarts

Une automobiliste s'est encastrée dans un camion, sur la N104, à Servon
Une automobiliste s’est encastrée dans un camion, sur la N104, à Servon (©Franck Desprez/Sdis77)

Malgré la tentative désespérée du camionneur, l’impact n’a pas pu être évité. Un jeune homme de 24 ans, domicilié dans le secteur de Provins, est décédé, samedi 2 octobre 2021 vers 16 heures 15, dans un accident de la route qui s’est produit à hauteur du hameau les Essarts, un lieu-dit de Bannost-Villegagnon.

Selon les premiers éléments, un conducteur qui circulait au volant d’une Peugeot 308 dans le sens Jouy-le-Châtel/Bannost-Villegagnon, s’est – pour une raison indéterminée – déporté sur l’autre voie de circulation, sur laquelle circulait un camion-plateau qui transportait huit véhicules.

Face-à-face

Le conducteur du camion a tenté d’éviter l’accident, mais son camion s’est couché sur la chaussée, sans toutefois pouvoir éviter l’impact. L’automobiliste est décédé sur le coup et le conducteur du poids lourd, en état de choc, a été transporté à l’hôpital de Provins.

La circulation a dû être coupée jusqu’à 20 h 30, afin de permettre l’intervention des secours, d’évacuer les nombreux véhicules qui se trouvaient sur la chaussée et les vérifications des agents de la direction des routes d’Ile-de-France (Dirif).

Une quinzaine de gendarmes ont été mobilisés pour la mise en place d’une déviation, avec des effectifs de la brigade de Provins et des brigades motorisées de Provins et de Coulommiers. Une enquête a été ouverte pour préciser les circonstances du drame.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre La République de Seine et Marne dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.





Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 11 090

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.