Please assign a menu to the primary menu location under menu

En bref

Affaire Delphine Jubillar : elle n’aurait pas quitté son domicile le soir de sa disparition

Selon de derniers éléments, il semble que Delphine Jubillar n’aurait pas quitté son domicile la nuit du soir de sa disparition, entre le 15 et le 16 décembre 2020.

Ce soir-là, l’infirmière de 33 ans n’a plus été revue, laissant derrière elle son sac à main, ses papiers d’identité, sa carte bancaire et sa voiture.

Le chien de Saint-Hubert de la gendarmerie, réputé pour son flair, avait marqué «la fin de la piste» de Delphine Jubillar à un panneau stop en pleine rue, se trouvant à 160 mètres du domicile du couple.

Mais il semblerait qu’un voisin ait en fait simplement aperçu le chien uriner à cet endroit, pensant donc qu’il avait marqué une pause.

Des témoignages qui ne collent pas

Si le mari a affirmé que sa femme avait d’ailleurs l’habitude de sortir les chiens seule, «le soir surtout», «vers 23 heures ou minuit», plusieurs témoignages sont venus se heurter à ces déclarations. Plusieurs proches de Delphine ont en effet indiqué qu’elle ne sortait jamais les chiens, encore moins la nuit, et sa trace n’a pas été retrouvée en dehors du domicile, rapporte Le Point.

Cédric Jubillar est en garde à vue le 16 juin 2021. Bien qu’il nie toujours être impliqué de près ou de loin dans la disparition de son épouse, il a expliqué avoir promené les chiens le 15 décembre au soir pendant qu’elle était restée avec les enfants. Selon lui, ce n’est qu’après avoir constaté sa disparition qu’il aurait pensé au fait qu’elle était peut-être ressortie pour promener les chiens.

Le téléphone activé deux fois dans la nuit

Les enquêteurs savent aujourd’hui que le portable de Delphine Jubillar a été activé deux fois après avoir envoyé un dernier message à son amant à 22h58. À 00h11, un message de son frère aura été marqué comme «lu» sur la messagerie WhatsApp, tandis que la caméra du téléphone aura été réactivée à 1h33.

Les avocats de Cédric Jubillar estiment que ces deux éléments permettraient de disculper leur client «dans la mesure où Cédric n’avait pas accès au téléphone de Delphine, dont elle avait changé les codes». Delphine Jubillar a-t-elle, en personne, fait usage de son compte WhatsApp ou de sa caméra ? Cédric Jubillar doit être interrogé vendredi par les juges d’instruction.



Source link

admin
the authoradmin

Laisser un commentaire