Home En bref Agression sexuelle à Caen : il lui saute dessus dans sa chambre d’étudiant
En bref

Agression sexuelle à Caen : il lui saute dessus dans sa chambre d’étudiant

Trois jeunes femmes avaient été agressées sexuellement par un homme de 26 ans, à Caen. Il a été condamné à trois ans de prison. Illustration
Jeudi 26 janvier 2023, un homme de 25 ans a été reconnu coupable d’agression sexuelle envers une étudiante à Caen. Ils étaient voisins dans la même résidence étudiante. ©Illustration Adobe Stock-Encierro

C’est un rare cas de plainte pour agression sexuelle qui est parvenu jusqu’au tribunal à Caen (Calvados). Jeudi 26 janvier 2023, Kamel*, un étudiant âgé de 25 ans, a comparu devant le tribunal correctionnel de Caen, où il était mis en cause pour agression sexuelle commise dans la même ville.

Victime d’une agression sexuelle dans une chambre voisine

Les faits remontent au jeudi 24 février 2022. Nadia* ne connaît pas Kamel. C’est une relation d’une de ses amies. Ils occupent des chambres voisines dans la résidence étudiante.

Ce soir-là, elle lui apporte un sandwich. Kamel l’aurait alors saisie par le bras pour la faire pénétrer dans sa chambre et la pousser sur son lit.

Il aurait tenté de l’embrasser sur la bouche, lui aurait caressé la poitrine et les fesses en lui disant qu’elle avait « des fesses à baiser ». Il lui aurait soulevé la robe, l’aurait forcée à poser sa main sur son sexe.

C’est l’agent de sécurité qui va la retrouver ensuite, prostrée et en larmes dans le couloir.

Il donne plusieurs versions

Le prévenu, de nationalité algérienne, va donner plusieurs versions des faits. Tout d’abord, il va nier. Puis il va déclarer : « Elle n’a pas dit non. » Et enfin : « Après j’ai senti qu’elle ne voulait pas, mais pas au début. » Alors il l’a laissé partir.

Mais Nadia affirme qu’à la suite de son refus, il aurait encore essayé de la retenir, la tenant par la taille, se plaçant devant la porte.

À lire aussi

  • Une jeune fille agressée sexuellement lors d’une fête entre amis, près de Caen

Quand son ADN est retrouvé sur la robe de l’étudiante, au niveau de la poitrine, il prétend que c’est un complot.

Quelques jours plus tard, il prévoit un déménagement en assurant que ça n’a rien à voir. Arrivé en France en septembre 2021, Kamel bénéficie d’un titre de séjour étudiant. L’expertise psychiatrique n’a décelé aucun trouble mental. D’après l’expert, c’est :

Quelqu’un de superficiel avec une assez forte opinion de lui-même.

8 mois de prison avec sursis

Le procureur requiert 8 mois de prison avec sursis et une interdiction de séjour durant 5 ans.

La défense plaide qu’elle a pénétré dans la chambre sans aucune violence à une heure tardive, plus de minuit.

Y avait-il surprise ou contrainte ? D’après la défense, « il l’a juste prise par le bras pour lui proposer d’entrer. Comme elle a accepté, il y a vu un feu vert ». 

À lire aussi

  • À 22 ans, il passe sa vie entre la rue et la prison à Caen

Reconnu coupable, Kamel écope de 8 mois de prison, avec un sursis probatoire de 24 mois. Il a interdiction de contact avec la victime.

Celle-ci s’étant constituée partie civile sans demande indemnitaire, il y a renvoi sur intérêts civils au mois de septembre 2023. Le tribunal n’a pas prononcé l’interdiction de séjour.

* prénoms d’emprunt.

Related Articles

En bref

6 Nations 2023. Paul Boudehent forfait pour France-Écosse, un Racingman en renfort

Le Rochelais Paul Boudehent est forfait pour le match France-Ecosse, remplacé par...

En bref

Accidents : la Gendarmerie dit « STOP » à l’hécatombe dans l’Oise

Pour cette opération coup de poing, les gendarmes de l’Oise étaient appuyés...

En bref

Montpellier : Soprano dans une forme intergalactique pour son Chasseur d’étoiles Tour

Nom du show : Chasseur d’étoiles Tour (©DR) Après sa phénoménale première...

En bref

En Mayenne, une école est à vendre

L’école de Cigné a fermé ses portes en 2019. (©CDLM) En juillet 2019,...