A la une

Alec Baldwin : l’acteur « dévasté » après son tir mortel lors d’un tournage

L'acteur américain Alec Baldwin le 1er avril 2019 à New York.
L’acteur américain Alec Baldwin le 1er avril 2019 à New York. (©AFP/Archives/Angela Weiss)

L’acteur américain Alec Baldwin s’est dit vendredi « dévasté ». La veille, il a tué, vraisemblablement de manière accidentelle, une directrice de la photographie sur le tournage d’un western dans l’Etat américain du Nouveau-Mexique, un événement aussi tragique que rarissime dans le cinéma.

« Les mots me manquent pour exprimer ma stupeur et ma tristesse après l’accident tragique qui a tué Halyna Hutchins », a tweeté le comédien, qui a actionné jeudi une arme à feu censée être factice ou chargée à blanc et utilisée sur le tournage du film « Rust », touchant la directrice de la photographie, ensuite décédée de ses blessures, ainsi que le réalisateur Joel Souza.

Le tournage arrêté

« Je coopère pleinement avec l’enquête policière quant à la façon dont cette tragédie a pu avoir lieu et je suis en contact avec (le) mari (d’Halyna Hutchins) pour lui offrir mon soutien ainsi qu’à sa famille », ajoute l’acteur.

Halyna Hutchins, 42 ans, a été évacuée jeudi après le drame en hélicoptère vers un hôpital voisin, où elle a été déclarée morte par les médecins.

Le réalisateur de « Rust », Joel Souza, 48 ans, a quant à lui pu quitter l’hôpital après quelques heures, selon l’actrice de « Rust » Frances Fisher, qui a reçu un SMS de M. Souza.

Le tournage a été arrêté « pour une durée indéterminée », a annoncé la production dans un communiqué.

Un armurier de cinéma à La Courneuve, en France, le 22 octobre 2021.
Un armurier de cinéma à La Courneuve, en France, le 22 octobre 2021. (©AFP/THOMAS SAMSON)

Aucune poursuite contre l’acteur

Le drame a eu lieu au ranch Bonanza Creek, abondamment utilisé dans les westerns, était survolé vendredi par deux hélicoptères. L’accès y était toujours bouclé par la police.

D’après le Hollywood Reporter, citant un porte-parole de la production, il s’agit d’un « accident » impliquant un accessoire devant être chargé à blanc. Les services du shérif du comté de Santa Fe ont indiqué que cela semblait être le cas.

« M. Baldwin a été interrogé », avait déclaré jeudi à l’AFP le porte-parole du shérif, Juan Rios. L’acteur « s’est présenté volontairement et a quitté l’immeuble après la fin des interrogatoires. Aucune poursuite n’a été engagée et aucune arrestation n’a été faite. »

L’enquête se poursuivait vendredi.

Une histoire autour… d’un homicide accidentel

Le journal local Santa Fe New Mexican a publié des images d’Alec Baldwin visiblement désemparé, prises sur un parking après la tragédie. Cette publication précise que ses journalistes ont vu l’acteur en larmes après son interrogatoire.

« Toute l’équipe est totalement anéantie par la tragédie d’aujourd’hui et nous adressons nos sincères condoléances à la famille d’Halyna et à ses proches », a déclaré un porte-parole de la production dans un communiqué.

« Rust » est un western écrit et réalisé par Joel Souza, dont Alec Baldwin, co-producteur, doit tenir le rôle principal du hors-la-loi Harland Rust, qui prend la fuite avec son petit-fils de 13 ans lorsque ce dernier est condamné, à la suite d’un homicide accidentel, à la pendaison pour meurtre.

La cinéaste Halyna Hutchins le 18 janvier 2018 au festival de cinéma de Sundance à Park City (Utah, Etats-Unis).
La cinéaste Halyna Hutchins le 18 janvier 2018 au festival de cinéma de Sundance à Park City (Utah, Etats-Unis). (©GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives/Sonia Recchia)

Halyna Hutchins, étoile montante

Halyna Hutchins, installée à Los Angeles, était considérée comme une étoile montante du cinéma américain. Née en Ukraine, elle avait grandi dans une base militaire soviétique située sur le cercle arctique, selon son site internet.

L’Alliance internationale des métiers de la scène (IATSE), à laquelle appartenait Halyna Hutchins, s’est dite « dévastée ».

« Etablir une culture de la sécurité nécessite une vigilance de tous les instants et de chacun d’entre nous, chaque jour », a ajouté le syndicat.

L’IATSE a refusé de commenter auprès de l’AFP les informations relayées par la presse américaine selon lesquelles la branche accessoiristes du syndicat a fait circuler un e-mail affirmant qu’une « balle réelle avait accidentellement été tirée » et qu’aucun de ses membres n’était sur le lieu du tournage lors du drame.

Interrogée par l’AFP à ce sujet, la production n’avait pas immédiatement répondu vendredi.

Les autorités en charge du cinéma au Nouveau-Mexique n’ont pas non plus souhaité commenter, soulignant dans un communiqué que « la sécurité et le bien-être de tous les acteurs, équipes et cinéastes au Nouveau-Mexique (étaient) toujours une priorité ».

L'entrée des urgences du centre médical Christus St. Vincent où a été transporté le réalisateur Joel Souza, à Santa Fe au Nouveau-Mexique (Etats-Unis), le 21 octobre 2021.
L’entrée des urgences du centre médical Christus St. Vincent où a été transporté le réalisateur Joel Souza, à Santa Fe au Nouveau-Mexique (Etats-Unis), le 21 octobre 2021. (©GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Sam Wasson. L’entrée des urgences du centre médical Christus St)

Source : © 2021 AFP

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Actu dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.





Source link

admin
the authoradmin

Laisser un commentaire