A la une

Ancenis : concertation tendue pour le projet de réhabilitation de la Poste

Côté Tartifume, la hauteur de l’immeuble de 15 logements inquiète les riverains qui n’ont pas manqué de le signaler.
Côté Tartifume, la hauteur de l’immeuble de 15 logements inquiète les riverains qui n’ont pas manqué de le signaler. (©Echo)

Trois ans déjà. En juillet 2018, le bureau de Poste du centre-ville d’Ancenis fermait ses portes et déménageait sur la place Charles-De-Gaulle, à deux pas des Arcades. Depuis, l’ancien bâtiment construit en 1948 attendait qu’un projet voie le jour.

C’est aujourd’hui chose faite. Installée à Paris, mais présidée par l’Ancenien François Vincent, la SAS Harmonie a manifesté son intérêt il y a quelque temps. Jeudi dernier, à la demande de la mairie, l’architecte nantais Jean-Claude Serré et le promoteur sont venus présenter le projet aux riverains invités par courrier deux semaines auparavant.

Rebaptisée “Le Relais”, l’ancienne Poste réhabilitée abritera un commerce ou peut-être deux au rez-de-chaussée et trois appartements (un T4 et deux T5/T6) dans les étages. A côté, un autre commerce remplacera la pharmacie avec, au-dessus, une maison de ville T4 indépendante.

Deux années de travaux

A l’arrière du bâtiment, la partie centrale sera totalement déconstruite et laissera la place à des espaces arborés avec 24 places de parking, dont la moitié sera couverte. Côté Tarifume, un immeuble de trois étages avec des combles baptisé “L’Agora” sortira de terre. Il comprendra quinze logements (sept T2, sept T3 et un T4) dont trois sociaux, un local à vélos de 34 m2 et un second de 8 m2 pour les deux-roues motorisés.

Une fois que le permis de construire déposé à la mairie, l’instruction du dossier, qui comprend l’appel d’offres et les fouilles archéologiques préventives, « devrait dure au moins une année », a précisé François Vincent. Pas avant fin 2022, les travaux démarreront pour environ deux années. 

« Le chantier se fera par tranches, a annoncé l’architecte. Après la démolition, on réhabilitera l’ancienne Poste puis la pharmacie. Pour ne pas toucher au parking Tartifume, la base de vie avec les locaux des ouvriers, la grue et la zone de stockage, sera installée sur l’îlot central. »

« Il y a un étage en trop »

Aux habitants présents et inquiets des nuisances futures, le maire, Rémy Orhon, a admis qu’il y en aurait un peu. « On va tout faire pour les minimiser, mais il faut aussi être prêt à les accepter. » Quelques remarques ont concerné la qualité des pare-vue des balcons, les risques d’allergies à cause des essences d’arbres et le manque de places permanent sur la place Tartifume. Mais la plus sensible était focalisée sur la hauteur de « L’Agora » , dont la hauteur à l’égout sera de 11 mètres. « Il y a un étage en trop» , ont déploré les riverains. Le maire a eu beau souligner que le PLU permet cette hauteur-là  et le promoteur rappeler que « le bâtiment  est moins haut que l’ancienne Poste » , ils y voient  «un risque pour que ça devienne la norme pour les constructions futures ». Après deux heures d’échanges, le compromis espéré n’était pas gagné.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre L’Écho d’Ancenis dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.





Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 10 834

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.