Home En bref Antarctique : un iceberg géant se détache d’une barrière de glace
En bref

Antarctique : un iceberg géant se détache d’une barrière de glace

L'iceberg fait la taille du grand Londres.
L’iceberg fait la taille du grand Londres. (©EPA/MAXPPP)

C’est un énorme iceberg qui s’est détaché de la barrière de glace Brunt, au nord-ouest de l’Antarctique. Il fait la taille du grand Londres, soit 1550 km². Environ 15 fois la taille de Paris sur 150 mètres d’épaisseur.

Cet événement, survenu dimanche 22 janvier entre 19 et 20 h (20 et 21 h en France, N.D.L.R), était attendu et n’est pas en lien avec le réchauffement climatique. 

À lire aussi

  • Tourisme : faut-il limiter les croisières vers l’Arctique et l’Antarctique pour protéger les pôles ?

« L’iceberg a vêlé »

Dans un communiqué publié lundi 23 janvier, la British Antarctic Survey (BAS), l’organisme britannique en charge des recherches en Antarctique, explique que « l’iceberg a vêlé lorsque la fissure connue sous le nom de Chasm-1 s’est complètement étendue à travers la banquise » alors qu’une marée de grande amplitude était en cours.

Le vêlage correspond au moment où des blocs de glace se détachent d’une barrière de glace pour se retrouver dans l’eau et ainsi former des icebergs. 

La fissure Chasm-1 avait continué de se développer ces dernières années, ce qui avait poussé les scientifiques du BAS à redéployer leur laboratoire plus loin sur la banquise.

Cette rupture est le deuxième vêlage majeur de cette zone au cours des deux dernières années et a eu lieu une décennie après que les scientifiques du BAS ont détecté pour la première fois la croissance de vastes fissures dans la glace.

Communiqué de la British Antarctic Survey

À lire aussi

  • Avec plus de 170 km de long, le plus gros iceberg du monde se détache de l’Antarctique

Pas en lien avec le réchauffement climatique

Si la fonte des glaces est directement liée au réchauffement climatique, le détachement de cet iceberg ne l’est pas, selon la BAS. 

 « Cet événement de vêlage était attendu et fait partie du comportement naturel de la Barrière de Brunt. Il n’est pas lié au changement climatique », a indiqué le professeur Dominic Hodgson, glaciologue à la BAS.

Les chercheurs effectuent chaque jour des mesures de la banquise à l’aide d’instruments GPS. Ils sont donc en mesure de prévoir la déformation et les déplacements de la glace.

Related Articles

En bref

Marne : Sylvie Bruneaux devient la nouvelle bâtonnière de saint Vincent

Fête faite de traditions, la Saint-Vincent fait honneur au village. ©LPB C’est...

En bref

Marne : le brevet des collèges, souvenir pour les uns, angoisse pour les autres…

Des élèves fiers de recevoir leurs diplômes ©DR Ils sont 73 anciens...

En bref

Foot (N3). Fougères poursuit son impressionnante série

Simon, double buteur ©La Chronique républicaine Il ne fallait pas arriver en...

En bref

Château-Thierry : collège et lycée à l’heure allemande

À l’issue de la réception à l’hôtel de ville. ©LPB Les élèves...