Home Faits Divers Argent du crime : plus de 771 millions d’euros saisis en 2022
Faits Divers

Argent du crime : plus de 771 millions d’euros saisis en 2022

Par SudOuest.fr

L’Agence de gestion et de recouvrement des avoirs saisis et confisqués estime le montant des saisies d’avoirs criminels à plus de 771 millions d’euros, soit une hausse de 6,3 % par rapport à l’année précédente. Un record

Les criminels ont beaucoup d’argent et des goûts de luxe. Villas, voitures de sport, monceaux d’argent liquide et cryptoactifs : depuis la création en 2011 de l’Agence de gestion et de recouvrement des avoirs saisis et confisqués (Agrasc), le montant des saisies des biens issus de la criminalité bat en effet chaque année des records. Et 2022 ne déroge pas à la règle puisque le montant des saisies d’avoirs criminels a atteint un nouveau record l’année dernière avec plus de 771 millions d’euros saisis, soit une hausse de 6,3 % par rapport à l’année précédente. Les chiffres ont été communiqués par le ministère de la justice.

En 2021, le montant s’était chiffré à 725 millions d’euros saisis, et à 592 millions d’euros en 2020. Soit une progression de 30 % entre 2020 et 2022.

Ces résultats « inédits » sont à mettre notamment au compte de la création depuis 2021 de quatre antennes régionales de l’Agrasc, à Marseille, Lyon, Rennes et Lille, et au quasi-doublement des effectifs de l’Agence, souligne la Chancellerie.

Bientôt une antenne à Bordeaux

Trois nouvelles antennes doivent « ouvrir au printemps 2023 » à Bordeaux, Nancy et Fort-de-France, a confirmé lundi le garde des Sceaux Éric Dupond-Moretti à Coudekerque-Branche (Nord), où il a remis les clés du « premier immeuble » saisi par la justice à une association.

L’Agrasc, qui gère administrativement les biens mal acquis saisis comme les fonds de commerce, les véhicules de luxe ou les yachts, peut également depuis une loi d’avril 2021 portée par le ministre de la Justice mettre à disposition certains des biens immobiliers saisis au bénéfice d’associations.

En 2022, l’Agence a au total vendu 168 immeubles pour un montant de 35,2 millions d’euros, soit une augmentation de 31,3 % par rapport à l’année précédente, mais aussi 4 221 biens mobiliers, contre 2 453 en 2021.

« L’Agrasc est le bras armé de l’État pour aller chercher réparation auprès des délinquants en les tapant au portefeuille. Son efficacité n’est plus à démontrer », se réjouit Éric Dupond-Moretti.

Related Articles

Faits Divers

Vidéo. États-Unis : un train de produit chimique déraille et provoque un énorme incendie

Un train convoyant un produit chimique a déraillé dans le nord des...

Faits Divers

Gironde : cinq voitures en feu devant un château du Médoc en ruines

Un gros panache de fumée a permis de donner l’alerte. Vers 13 h 30,...

Faits Divers

Enquête ouverte pour vol et chantage après une plainte de la superstar Aya Nakamura

Une enquête pour vol et chantage a été ouverte après une plainte...

Faits Divers

Les CRS portent secours à deux jeunes randonneurs bloqués en montagne de nuit

Deux étudiants partis en randonnée se sont retrouvés en fâcheuse posture et...