Home En bref Ariège. Un homme retrouvé seul en montagne, en hypothermie sévère mais vivant après 48 heures !
En bref

Ariège. Un homme retrouvé seul en montagne, en hypothermie sévère mais vivant après 48 heures !

Une partie de l'équipe du PGHM de l'Ariège lors d'une précédente intervention en vallée d'Ossèse.
Un homme a été retrouvé vivant en montagne, 48 heures après sa disparition près d’Ustou (Ariège). (© Facebook PGHM Ariège/ILLUSTRATION)

Ce n’est pas un miracle, mais cela y ressemble beaucoup. Parti seul, à pieds, ce week-end, un homme de 35 ans a été retrouvé en hypothermie sévère ce mardi 24 janvier 2023, dans la vallée d’Ossèse, près d’Ustou (Ariège), selon nos confrères de La Dépêche du Midi.

Contactée par Actu.fr, la gendarmerie nationale de l’Ariège confirme l’information et revient sur ce cas rare de disparition qui, cette fois-ci, se termine bien. 

À lire aussi

  • Pyrénées. Parti en randonnée, un homme de 51 ans retrouvé mort après une chute en montagne

Signalement rapide par son propriétaire

Parti pour une randonnée dans la journée de samedi, l’homme a quitté son domicile sans son smartphone. 

« Nous avons été alertés samedi vers 20 heures par le propriétaire du logement de ce trentenaire car à priori, il n’arrivait pas à lui téléphoner. »

Officier de la Gendarmerie qui a suivi l’affaire

Dans la soirée, des « premières recherches factuelles » sont effectuées. Elles visent à tenter de localiser l’individu. « On s’aperçoit très vite que son véhicule, mais aussi son smartphone sont à son domicile donc on sait qu’il est parti à pieds sans aucun moyen de communication moderne avec lui », explique le gendarme, précisant que les « recherches de terrain sont lancées assez tôt le dimanche matin sur la commune d’Ustou et aux alentours pour tenter de le retrouver rapidement ».

https://www.google.com/maps/embed?pb=!1m14!1m8!1m3!1d619481.2213670498!2d1.2270657302563162!3d42.96651330951449!3m2!1i1024!2i768!4f13.1!3m3!1m2!1s0x12af4b883187e7b7:0x406f69c2f435000!2s09140 Ustou!5e0!3m2!1sfr!2sfr!4v1674648199729!5m2!1sfr!2sfr

Un chien gardois en renfort

Dès le dimanche matin, « le maître-chien du Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne tout proche a été appelé et est rapidement venu participer aux recherches toute la journée. Il a travaillé avec le chien renifleur aux abords du domicile du disparu », détaille l’officier ajoutant que « dans la journée de dimanche, les premières recherches ne donnent absolument rien ».

Des dizaines de militaires sont déployés pour retrouver cet « homme âgé de 35 ans, sportif, physiquement aguerri et bien habitué à la montagne » selon la gendarmerie de l’Ariège. 

« Un signalement nous parvient, assurant qu’il a été vu peu après 13 heures, dimanche, dans l’auberge d’Ustou. Il y aurait mangé et serait reparti seul, à pieds. »

Officier de la Gendarmerie Nationale de l’Ariège

La décision est prise de faire venir « de Nîmes, notre chien de race Saint Hubert réputé dans nos services pour avoir un flair absolument exceptionnel« , poursuit le gendarme. Les équipes de recherches sont alors redéployés à partir de l’auberge. En vain.

Aperçu vivant dans la vallée

Alors que les gendarmes accompagnés du chien gardois poursuivent les recherches, l’inquiétude grandit. « Un nouveau signalement nous indique qu’il a été vu vivant dans la vallée vers 14h30-15 heures, toujours dans la journée de dimanche, mais sans plus de précision et aucune information sur son état physique, son allure. C’est un habitant de la vallée qui vient le dire à un de nos hommes qui participait aux recherches », se remémore l’officier de permanence de la Gendarmerie Nationale.

En fin de journée dimanche, le Saint Hubert repart à Nîmes. Décision est prise par les officiers ariégeois de faire revenir le chien renifleur du PGHM voisin pour la journée du lundi.

Le corps à 35,2° !

Toute la journée de lundi, les recherches se poursuivent, sans réussite. C’est finalement en fin de matinée, ce mardi 24 janvier que le trentenaire a été retrouvé vivant. « Il a été aperçu par un gendarme dans un creux, dans un talweg, dans la vallée d’Ossèse. Son état de santé n’est vraiment pas rassurant. Quand on a pu le récupérer, il avait des engelures aux mains et aux pieds. Il était pâle, totalement incapable de parler, en hypothermie sévère, avec une température corporelle aux alentours de 35,2° », détaille le gendarme ariégeois.

C'est au coeur de la vallée d'Ossèse entre Ustou et Saint Girons que le trentenaire a été retrouvé, vivant.
C’est au cœur de la vallée d’Ossèse entre Auzat, Foix et la frontière espagnole que le trentenaire a été retrouvé, vivant. (© Association Patrimoine En Vallée d’Ustou)

Après avoir été pris en charge par les services de secours les plus proches, le « trentenaire a été rapidement héliporté vers l’hôpital le plus proche », ajoute le militaire qui conclut qu’ « au vu de son état de santé quand il a été retrouvé, il va sûrement rester hospitalisé quelques jours ». 

Related Articles

En bref

Au sud de Nantes : il passe derrière le comptoir du buraliste pour voler des cigarettes

L’homme avait fini par quitter le bureau de tabac sur un scooter,...

En bref

Bernay. Le bar les Saltimbanques fait les choses en grand pour son anniversaire

Élise Selles et Kévin Boise se sont installés en février 2022.  ©archives...

En bref

Alençon. Un don de 1 000 € pour le groupement d’employeurs

Jean-Claude Renard, le président de la caisse Alençon-Centre du Crédit Mutuel, a...

En bref

Mortain-Bocage : au collège Robert de Mortain, les 3e ont élaboré leur projet innovant

Remise des diplômes pour le défi Teknik le jeudi 2 février. Au...