Home Faits Divers Assises des Hautes-Pyrénées : « Je me déteste », affirme l’accusé après avoir vu les images glaçantes de la vidéosurveillance
Faits Divers

Assises des Hautes-Pyrénées : « Je me déteste », affirme l’accusé après avoir vu les images glaçantes de la vidéosurveillance

l’essentiel Au troisième jour du procès de Romio Rizkallah pour une prise d’orages et une tentative d’homicides à Lourdes en 2019, des images glaçantes de vidéosurveillance ont été diffusées. Les collègues et amies de Monique Vignevieille, l’une des victimes, ont livré un portrait sombre de  Romio Rizkallah.

Le procès de Roméo Rizkallah, pour séquestration et tentative d’homicide sur son ex-compagne, la mère de celle-ci et les policiers en direction desquels il a tiré, se poursuit devant la cour d’assises des Hautes-Pyrénées. Les amies de la victime sont venues témoigner à leur tour de l’impression qu’elles ont eue lors de leur rencontre avec l’accusé. Elles ont rappelé les confidences de la victime et la manière dont elles l’ont soutenue et aidée. Elles décrivent « un homme antipathique qui n’allait pas du tout avec Monique. Elle était terrorisée, paniquée ». L’une d’elles dira qu’elle a même passé quelques jours chez son amie pour la soutenir tellement elle était effrayée. Elle raconte aussi la culpabilité de Monique Vignevieille par rapport au décès de son père handicapé, suite à ces événements dramatiques: « Elle se disait « est ce qu’il n’est pas parti plus vite à cause de moi? ».

L’un des policiers présents sur les lieux est venu témoigner à son tour. Des dépositions de ses collègues ont également été lues. La présidente de la cour a tenté de déterminer si l’accusé avait eu  l’intention d’atteindre les policiers par des tirs ou s’il a fait feu de manière aléatoire. Dans leurs témoignages, ils expliquent le « souffle de plombs au-dessus de notre tête. Il nous disait « dégagez! » On le prenait au sérieux car on le connaissait, il voulait nous nuire, j’ai cru mourir ». Un autre agent dit qu’il tirait dans leur direction alors que l’accusé affirme qu’il tirait sur son sac à dos resté dans le jardin, au niveau du portail. « Il était super excité, une cigarette à la bouche et répétait « dégagez » sinon il allait la tuer et nous tuer, il tirait vers nous, pas à droite, pas à gauche. Il était sous cocaïne, on entendait des objets fracassés, il y avait des éclats de voix. Les collègues tentaient d’engager le dialogue, il tenait quelqu’un en bouclier sur le balcon ».

Le courage de Louise Vignevieille

Les images de la vidéo surveillance de la maison de Monique Vignevieille ont été diffusées.  Même si elles sont dénuées de son, elles vont installer un grand malaise et un grand silence dans la salle d’audience. On y voit l’accusé sauter par-dessus le portillon, armé d’un fusil et tenant le pulvérisateur surprendre les deux victimes, asperger le mur et la caméra d’essence, y mettre le feu, malmener les deux femmes qui ne veulent pas se laisser faire.

À la fin de la vidéo, on voit clairement les violences exercées sur Monique et Louise pour tenter de faire rentrer son ex-compagne dans la maison, seule. Louise Vignevieille, qui n’a pas l’intention d’abandonner sa fille a, comme elle l’a expliqué à la barre, fait tout son possible pour faire barrage, en enlaçant Monique. Dans la salle d’audience, les personnes présentes ne peuvent être qu’impressionnées par le courage sans faille et la détermination de cette femme de 85 ans qui, malgré les coups, a tout tenté pour protéger sa fille. Lorsque l’écran s’éteint, la présidente se tourne vers l’accusé qui a, lui aussi regardé attentivement les images: « Est-ce que vous aviez déjà vu cette vidéo? Qu’est-ce que cela vous inspire ?»
L’homme répond: « Non, je n’ai vu que les photos. Ça me rend triste, je me dégoûte, je me déteste d’avoir fait ce truc-là ».

Aller à la source
Author:

Related Articles

Faits Divers

Une femme décède dans un accident de la route en Dordogne

Un très grave accident de la route s’est produit en Dordogne à...

Faits Divers

Menaces de mort dans des collèges et lycées de France : trois adolescents dont un Girondin mis en examen

Trois adolescents ont été mis en examen jeudi dans l’information judiciaire ouverte...

Faits Divers

« Un sociopathe depuis l’adolescence »: qui est Mahfoud H., le meurtrier présumé de la jeune Sihem?

"Un sociopathe depuis l'adolescence", c'est par ces mots qu'un expert psychiatre, qui...

Faits Divers

Une lycéenne de 17 ans meurt après un malaise en cours de sport

Une lycéenne de 17 ans est décédée ce jeudi après « s’être effondrée » en...