Home En bref Autoroutes. Le prix des péages flambe : les nouveaux tarifs sur vos trajets autour de Toulouse
En bref

Autoroutes. Le prix des péages flambe : les nouveaux tarifs sur vos trajets autour de Toulouse

Les tarifs de nombre de trajets augmentent autour de Toulouse, à partir du mercredi 1er février 2023
Les tarifs de nombre de trajets augmentent autour de Toulouse, à partir du mercredi 1er février 2023 (©Lilou Boulanger / Le Républicain Sud-Gironde / Actu.fr)

4,75 %. C’est la hausse moyenne du prix des péages, à partir du mercredi 1er février 2023, sur les réseaux autoroutiers en France. Une augmentation douloureuse pour nombre d’automobilistes, en pleine inflation et flambée des prix tous azimuts. À l’arrivée, c’est plus du double de l’an dernier (2 % déjà à l’époque).

Autour de la Ville rose, si – à l’exception notable du péage de Toulouse-Est – la plupart des tarifs des trajets de proximité restent stables entre 2022 et 2023, ils augmentent sacrément sur les parcours moyens ou longs : sur l’A61 et l’A9 vers la Méditerranée, sur l’A62 vers l’Atlantique, mais aussi sur l’A64 vers les Pyrénées, l’A66 vers l’Andorre, et l’A68 vers le Massif central. Voici les évolutions de prix vers vos principales destinations, axe par axe.

A68 : seconde hausse en deux ans à Toulouse-Est

Pas de bol pour les usagers de l’A68 : le tarif du péage de Toulouse-Est, à L’Union, va encore grimper en 2023. Pour la seconde année consécutive, il augmente de 10 centimes, et passe désormais à 1,70 euro pour les automobilistes qui viennent du nord-est de la capitale régionale, ou du Tarn. Rappelons que seule la partie entre ce péage et l’échangeur de Montastruc-la-Conseillère est concédée à Vinci Autoroutes, au-delà, c’est géré par l’État et prochainement par la Région. Comme en 2022, proportionnellement au tarif initial, c’est ici que l’on trouve la plus forte augmentation du territoire. Il y a deux ans, on ne payait ici que 1,50 euro.

Cela dit, pour ceux qui s’insèrent sur le périphérique via l’accès autoroutier du « petit » péage de L’Union, connu pour être le plus cher de France, cela ne change pas : ce sera toujours 50 centimes pour 1,2 km d’autoroute… à 90 km/h !

A61 : 60 centimes de plus pour aller à Carcassonne

Sur l’A61, à proximité de Toulouse, les tarifs sont stables : toujours 1,30 ou 1,70 euro pour rallier Toulouse-Sud à Montgiscard (selon que vous empruntiez le périphérique ouest, ou est), et 2 euros ou 2,40 euros pour Villefranche-de-Lauragais.

Au-delà, les tarifs grimpent sacrément. Il faudra payer 30 centimes de plus (4,60 ou 5,20 euros désormais) pour rallier Toulouse à Castelnaudary, dans l’Aude, 40 centimes jusqu’à Bram (6 ou 6,60 euros). Avec 60 centimes de hausse, sera encore plus salé pour rejoindre la troisième capitale du cassoulet, Carcassonne-Ouest (8,90 ou 9,50 euros).

Pourquoi y a-t-il parfois deux tarifs différents au départ de Toulouse ?

Le saviez-vous ? Au départ de certaines barrières de péages de la Ville rose (Toulouse-Sud et Toulouse-Nord), les tarifs vers votre destination peuvent être plus élevés en fonction du côté de la rocade emprunté… Ainsi, si vous êtes parti par le périphérique Est de Toulouse (géré par Vinci Autoroutes), il vous faut généralement compter 30 à 70 centimes supplémentaires sur la facture finale de votre trajet, par rapport à un parcours vers la même destination depuis le périphérique Ouest (géré par la Direction interdépartementale des routes du Sud-Ouest). C’est pour cela que nous mentionnons ici parfois deux tarifs distincts, pour la même destination finale.

A9 : énorme hausse vers Montpellier… et la Catalogne

Plus loin, si vous bifurquez sur l’A9, la facture, déjà très chère, s’alourdira encore à l’avenir. De Toulouse à Narbonne-Sud, le tarif prend 1 euro supplémentaire (soit désormais 15,30 ou 15,90 euros), 1,10 euro pour Béziers-Ouest (17,90 ou 18,50 euros), ou encore 1,30 euro pour Agde-Pézenas (20,40 ou 21 euros) afin de rejoindre le Cap d’Agde.

Pire encore pour rejoindre la seconde métropole de la région : jusqu’à la barrière de péage de Saint-Jean-de-Védas (Hérault), il vous en faudra 1,50 euro de plus par trajet ! Soit désormais 26 ou 26,60 euros pour faire Toulouse-Montpellier.

Vous comptez aller prendre du bon temps sur les plages de l’Aude ? La virée à Leucate, autre station prisée des Toulousains, coûtera… 1,10 euro supplémentaire (17,1 ou 17,7 euros). Celle à Perpignan 1,30 euro de plus (20,6 ou 21,2 euros). Pour ceux en quête de Costa Brava et de Catalogne, le tarif s’envole encore plus. Entre Toulouse-Sud et Le Perthus (Pyrénées-Orientales), il passe de 23,60 à 25,20 euros depuis le périphérique ouest. Et de 24,20 à 25,80 euros depuis l’est. Soit 1,60 euro de hausse. Comme l’an dernier, c’est ici que se trouve la plus forte hausse du réseau dans la région.

A66 : la route de l’Andorre toujours plus chère

Autre destination de prédilection des Toulousains : l’Andorre et ses supermarchés détaxés à ciel ouvert. Hélas, pour se rendre vers la principauté depuis Toulouse-Sud, via l’A66 et l’Ariège, les prix grimpent aussi. Désormais, pour rejoindre le Pas de la Case, prévoyez 6 ou 6,60 euros d’autoroute jusqu’à Pamiers. Soit 30 centimes de plus dans les deux cas.

Pas de changement en revanche pour aller faire vos emplettes à Nailloux (Haute-Garonne) et son fameux village des marques : comptez toujours 2,40 ou 2,80 euros.

À noter, toujours dans les Pyrénées, que le tunnel de Puymorens, sur la RN20, prend, lui, 40 centimes. Il passe à 7,60 euros.

A64 : plus on va vers les Pyrénées, plus les prix grimpent

Du côté de l’A64, les tarifs sont stables à proximité de l’agglomération de Toulouse, mais augmentent à nouveau sur les longs trajets. Le prix du péage de Muret, l’un des plus empruntés de l’agglo, reste inchangé : 1,80 euro.

C’est plus au sud, à partir du péage de Lestelle, que ça se corse : 10 centimes de plus entre cette barrière et Saint-Gaudens (2,20 euros). Et au-delà, plus on va vers les Pyrénées, plus les prix grimpent…

Parmi eux : 20 centimes de plus entre Lestelle et Montréjeau (Haute-Garonne), où l’addition passe à 4,10 euros. 50 centimes jusqu’à Tarbes dans les Hautes-Pyrénées (8,30 euros), 70 centimes jusqu’à Pau dans les Pyrénées-Atlantiques (11,70 euros), et même 1,40 euro de plus pour se rendre sur les plages de la côte Basque… Le tarif passe en effet de 20 à 21,40 euros entre les péages de Lestelle et de Sames.

A62 et A20 : stabilité jusqu’à Eurocentre, hausse au-delà

Dernière autoroute de l’agglo et non des moindres : l’A62. Ici aussi, les tarifs à proximité de la capitale occitane restent fixes, mais s’envolent au-delà… C’est statu quo pour rallier Saint-Jory à Toulouse-Nord (80 centimes vers le périphérique ouest, et 1,10 euro vers l’est). Même topo jusqu’à Eurocentre : 1,30 et 1,80 euro. 

Ça se corse pour les automobilistes au-delà, sur l’A20 : il faudra encore débourser 10 centimes de plus pour aller à Montauban (Tarn-et-Garonne), soit 3,10 ou 3,80 euros désormais. Plus au nord, vers le Lot via l’A20, le tarif augmente de 20 centimes de Montauban à Cahors-Sud (4,20 euros) et même de 40 centimes jusqu’à Cahors nord (7,10 euros).

Côté A62, en direction de l’océan, à l’instar de la Méditerranée, la route de l’Atlantique voit aussi déferler une nouvelle vague de hausses. 20 centimes de plus (soit 10,80 ou 11,50 euros) pour vous rendre à Agen (Lot-et-Garonne), un euro tout rond de plus pour rejoindre Marmande, et 1,20 euro jusqu’à Langon (Gironde), où la virée vous coûtera 18 ou 18,90 euros depuis la Ville rose.

Enfin, pour les Toulousains qui auraient la drôle d’idée de se rendre à Bordeaux, la facture est plus lourde que jamais : 21,10 euros depuis le périphérique Ouest de Toulouse, et 21,80 euros depuis l’Est. Soit dans les deux cas, 1,30 euro supplémentaire.

Infos pratiques :
Pour plus de détails, retrouvez la nouvelle grille des tarifs sur le site de Vinci Autoroutes

Related Articles

En bref

Incendie à Nailloux : arrêts enlevés, horaires modifiés… Ce qui change pour les usagers des bus liO

Suite à l’incendie du 24, rue de la République, la région Occitanie...

En bref

Top 14. Encore dépouillé de huit internationaux, le Stade Toulousain reçoit Bayonne

Si huit Toulousains sont encore mobilisés avec les Bleus, François Cros a...

En bref

Fermeture d’un supermarché, mortalité routière, actions pour les migrants… : les 5 infos du 3 février à Caen

Ce vendredi 3 février 2023, ce message était adressé à la clientèle...

En bref

Skier toute la journée pour 12 euros, c’est possible dans une petite station des Pyrénées

L’accueil de la station de Bourg d’Oueil se situe dans cette petite...