News 24-7

Avec son score aux législatives, le Rassemblement national peut souffler financièrement

Le score du parti de Marine Le Pen, arrivé en troisième position lors du premier tour, permettra de renflouer les caisses, toujours lestées d’une dette de 24 millions d’euros.

A défaut de diriger le pays, Marine Le Pen peut profiter des élections législatives pour renflouer son parti. Endetté à hauteur de 24 millions d’euros, le Rassemblement national est arrivé en troisième position du premier tour du scrutin avec 18,68%.

Or, les élections législatives sont majeures pour les partis politiques puisque ce sont les résultats obtenus qui permettent de les financer. Le système de financement public n’est pas toujours simple mais il est lucratif. Il suffit pour un parti d’obtenir au moins 1% des voix dans 50 circonscriptions (sur les 577 circonscriptions de métropole) pour gagner 1,64 euro par électeur par an. Ce chiffre ne concerne que l’année 2022 car il varie chaque année, en fonction du montant total alloué pour les partis politiques.

Plus de voix, plus d’argent

Ainsi pour cette année, le Rassemblement national a touché 4,9 millions d’euros, en se basant sur les résultats des élections de 2017. Et ce montant va sensiblement augmenter dès l’année prochaine, grâce à son score au premier tour des dernières législatives. Au total, le RN a obtenu 4.248.626 voix au premier tour contre 2.973.612 il y a cinq ans.

Si la valeur de la voix se maintenait à 1,64 euro, cela représenterait donc environ 7 millions d’euros par an pour le RN, pour un total de plus de 35 millions d’euros pour la législature.

A cela s’ajoute une seconde enveloppe de 34 millions d’euros (là encore pour 2022) par an que se partagent les partis. Le montant est, cette fois, fixé en fonction du nombre de parlementaires élus (députés et sénateurs). Il s’agit d’une dotation de 37.402 euros par élu et par an.

Jusqu’à présent, le RN comptait 6 députés (Gilbert Collard a rejoint Reconquête en début d’année) soit 224.412 euros pour 2022. Depuis le départ de Stéphane Ravier pour Reconquête, le parti ne compte plus de sénateurs.

Jusqu’à 40 millions espérés

Désormais, les projections pour l’Assemblée nationale sont bien meilleures pour le parti de Marine Le Pen: entre 25 et 35 sièges soit jusqu’à 1,3 million d’euros par an en gardant le barème 2022.

Le RN peut donc espérer toucher autour de 40 millions d’euros sur 5 ans. Une somme qui permettrait de combler la dette du parti. « C’est une bonne nouvelle », souffle d’ailleurs le porte-parole du RN Philippe Ballard, lui-même candidat aux législatives.

Cette manne est surtout une bonne manière d’en finir avec le fameux emprunt russe que le parti traîne depuis 2014 et qui a encore été au cœur du débat d’entre deux tours entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron.

Thomas Leroy Journaliste BFM Business



Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 12 539

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.