Please assign a menu to the primary menu location under menu

Sud

BAGNOLS/CÈZE Jean-Yves Chapelet seul candidat gardois à l’Association des maires de France

Le maire de Bagnols, Jean-Yves Chapelet, se mouille en vue de l’élection prochaine du nouvel exécutif de la puissante Association des maires de France. Il est le seul Gardois candidat, engagé sur la liste portée par le maire de Sceaux (92), Philippe Laurent, alors que le scrutin verra pour la première fois deux listes s’affronter. 

« Ça fait longtemps que je pense que l’AMF n’est plus dans le constructif mais dans l’opposition aux gouvernements quels qu’ils soient, or ce n’est pas le propos », lance Jean-Yves Chapelet. Le maire de Bagnols reproche également au président sortant de l’association, le maire de Troyes, François Baroin, d’avoir, tout en annonçant qu’il arrêtait, « dit que son successeur était David Lisnard (maire LR de Cannes, ndlr). Il a crispé tout le monde », dans une association où d’ordinaire tout se fait « dans la discussion. » 

Si on ajoute à cela le fait que le maire de Cannes a quelques ambitions nationales, et qu’il se dit que l’exécutif a l’AMF dans le viseur, on obtient une deuxième liste, sur laquelle figure donc Jean-Yves Chapelet à la 73e place sur 100. Sur l’aspect politique de cette liste, qui serait bien vue par l’exécutif, Jean-Yves Chapelet rétorque que « Philippe Laurent est très acerbe sur certaines choses, comme la décentralisation forcée, il y a une critique de fond, face à un positionnement politique. » Précisons que le maire de Sceaux, ancien secrétaire général de l’AMF, est encarté à l’UDI, pas chez La République en marche. 

Si le maire de Bagnols part avec lui, c’est que, via une connaissance commune, les deux hommes ont pu « discuter, et je me reconnais dans ce qu’il propose », dit le Bagnolais, convaincu que, par le biais de l’AMF, « on doit retrouver les maires au centre du débat. On ne doit pas être une force d’opposition mais de proposition ». Car, ajoute-t-il « quand les services de l’État ne nous infantilisent pas, on prouve ce qu’on sait faire », en prenant l’exemple des centres de vaccination ou du dispositif « Action coeur de ville ». 

Quant à l’Association des maires du Gard, présidée par le maire de Saint-Privat-des-Vieux, Philippe Ribot, « elle fonctionne super bien. Je n’ai pas d’ambition pour l’Association des maires du Gard. Ce n’est pas une prise de pouvoir », affirme le maire de Bagnols. Tout en prenant le soin de préciser que si on lui propose de s’y impliquer, pourquoi pas, au bureau, il y « réfléchirait ». 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com





Source link

admin
the authoradmin

Laisser un commentaire