Sud

BAGNOLS/CÈZE L’Ehpad des Coquelicots enfin inauguré

L’Ehpad des Coquelicots a été inauguré ce lundi 20 juin. (Tessa Biscarrat / Objectif Gard)

Ouvert il y a dix mois, l’Ehpad public de Bagnols-sur-Cèze nommé « Les Coquelicots » vient tout juste d’avoir le droit à son inauguration en bonne et due forme.

Le ruban inaugural a été coupé ce lundi par Pierre Fajeon, résident depuis septembre 2021. La visite officielle a été faite par le maire, Jean-Yves Chapelet, les représentants de la Région, du Département et de l’Agglomération accompagnés par la préfète du Gard, Marie-Françoise Lecaillon, et le président de l’Agence régionale de santé, Didier Jaffre. Ces espaces de vie et de logistique construits sur 17 000 m2 remplacent l’ancienne maison pour seniors Le Bosquet, qui n’était plus conforme.

Le ruban inaugural a été coupé par un résident, Pierre Fajeon. (Tessa Biscarrat / Objectif Gard)

Le projet a mis dix ans à voir le jour, mais répond à présent à toutes les normes. Les couloirs et les portes sont « assez larges pour faire passer un lit », précise l’architecte Patrice Genet. Séparés en deux unités, les Coquelicots peuvent accueillir 77 personnes dont 15 places dans l’unité réservée aux résidents atteints d’Alzheimer. Au total, ce projet a coûté 10 millions d’euros, financés par le Département, l’ARS, diverses caisses retraite et une partie en fonds propres. 

Adieu Le Bosquet

Depuis les années 60, Le Bosquet faisait partie de « notre culture », insiste le maire de Bagnols-sur-Cèze. La commune l’a racheté et a pour projet de le raser, il y aura donc 6 000 m2 de terrain en plus pour les Coquelicots. Ce dernier, plus moderne avec son aération par transfert et ses capteurs solaires sur le toit, est quand même « moins personnalisé », précise Jean-Yves Chapelet. La maison pour seniors était plus atypique, les résidents pouvaient ramener leurs meubles.

Ce projet a coûté 10 millions d’euros. (Tessa Biscarrat / Objectif Gard)

Ici, ils ont leur décoration personnelle mais le mobilier reste le même pour tous, dans la modernité. L’établissement est déjà complet et il satisfait ses résidents. « On y est bien », affirme l’une d’entre eux, même si la foule réunie pour cette occasion a un peu perturbé les habitudes du lieu et n’a pas engendré le repos et le calme. « Ça fait beaucoup de monde », s’affole une résidente. 

Un enjeu pour le Gard 

Lors de son discours, Christophe Serre, vice-président délégué au handicap au Département, a rappelé que « le vieillissement de la population est un enjeu ». Selon l’Insee, en 2018, 10,5 % de la population gardoise avait 75 ans et plus, alors qu’elle ne représentait que 9,2 % en 2008. La population vieillit, il faut donc que « les acteurs publics poursuivent leur mobilisation pour accompagner ce type de projets », souligne-t-on à la préfecture. 

Tessa Biscarrat





Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 14 435

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Alert: Content selection is disabled!!