Sud

BAGNOLS/CÈZE Les soldes d’été éclipsés

(Photo d’archives Anthony Maurin).

Ce mercredi 22 juin, les soldes d’été ont commencé en douceur voir dans l’ombre. Les commerçantes de la rue de la république semblent dubitatives sur le lancement. 

« Les élections ont dominé, personne ne savait qu’il y avait les soldes » déplore Florence Meseguer, gérante de la boutique Joryce. Les soldes d’été ? Pas grand monde était au courant, même si les pancartes en vitrines les affichent, le temps capricieux et les acheteurs ne sont pas au rendez-vous. Les commerçants attendent sur le pas de la porte de leur boutique, les touristes ne sont pas encore là. Florence Meseguer souligne « le manque de passage et la pluie » qui n’aident pas. 

Une date mal placée 

Cela fait quelques années que les soldes d’été débutent fin juin. Ève Benezeth, gérante de Baby junior, met en avant le fait que cette information n’est pas « encore intégrée par les clients » qui chaque année sont « surpris que cela soit si tôt ». Puisque la saison débute à peine, il semble invraisemblable « de solder des produits d’été qui viennent de sortir » insiste-t-elle. 

À chacun sa méthode 

Même si il est encore « trop tôt » pour se faire un avis sur la saison, constatent les vendeuses, quelques unes ont déjà fait « une bonne pré-saison ». Certaines comme Florence Meseguer, ne prévoient pas trop de stock et étalent leurs articles, d’autres comme Ève Benezeth ont envoyé un mail pour prévenir du début des soldes. Pourtant, il y a quand même des enseignes comme Ego Cintrique, où les offres sont toute l’année. Dans ce cas, « il n’y a pas trop de différences », remarque Clémence Broucke, vendeuse dans le magasin. 

Tessa Biscarrat





Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 14 240

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Alert: Content selection is disabled!!