Sud

BAGNOLS/CÈZE Une journée dédiée à l’apprentissage à la Mission locale

La Mission locale jeunes Gard rhodanien Uzège menait ce mercredi une action dédiée à l’apprentissage. Une quinzaine de centres de formation des apprentis (CFA) étaient présents, venus avec 80 offres environ. 

L’apprentissage a le vent en poupe du fait, notamment, des dispositifs mis en place par l’État. « Les mesures d’aides aux entreprises – jusqu’à 8 000 euros par contrat d’apprentissage – ont été prolongées jusqu’en juin 2022, avance la chargée de développement emploi et territoires à la Direction départementale de l’emploi, du travail et des solidarités, Sabrina Toussaint. L’apprentissage a fait un bond. Nous n’avons pas les chiffres consolidés de la rentrée, mais les CFA nous disent qu’ils ont multiplié par deux ou par trois les entrées en apprentissage. Il y a un effet levier. » 

Si pour les apprentis le coup de feu se situe au printemps pour démarrer à la rentrée, certains candidats se retrouvent au bord du chemin durant que certaines offres restent non pourvues. L’idée de cette action pilotée par la MLJ dans le cadre du groupe de travail apprentissage qui réunit tous les acteurs de l’emploi et de la formation locaux est donc de les faire se rencontrer. 

« Nous avons 41 métiers représentés sur différents corps de métiers : le BTP, le commerce, le transport, les métiers de bouche, l’hôtellerie-restauration, la coiffure…, énumère le directeur de la MLJ, Frédéric Combernous. Et ça va du CAP au bac+2, voire même au Bachelor. Il y a tous les niveaux. » Et pas que dans le Gard rhodanien. Les offres sont disséminées sur une large zone géographiques et peuvent se trouver à Uzès, Aramon ou encore Alès, en plus du bassin local. Outre les entreprises, on y retrouve également des offres de la mairie de Bagnols et de l’Agglo du Gard rhodanien « qui sont de très bons élèves depuis des années sur l’alternance », souligne Frédéric Combernous. 

Pour trouver les candidats, la MLJ a envoyé « environ 1 000 SMS », précise son directeur, et les partenaires comme Pôle Emploi, le CIO et les CFA ont eux aussi joué les rabatteurs pour contribuer au succès de la journée. Car « le campus des métiers et des qualifications c’est un écosystème d’acteurs qui met de la cohérence dans les actions pour mailler le territoire dans le temps », affirme Thierry Feutry, proviseur du lycée Einstein de Bagnols, où se trouve le campus. 

Un campus qui englobe aussi les établissements privés et les entreprises, « avec l’envie de travailler ensemble », souligne la directrice opérationnelle du campus, Corine Nègre. De quoi aller « vers des actions concrètes avec une bonne connaissance des besoins », rajoute Sabrina Toussaint, tout en mettant en exergue le côté « précurseur » du dispositif du Gard rhodanien, qui permet notamment la tenue d’actions comme celle du jour. D’autres doivent suivre à la MLJ, notamment une sur les jobs saisonniers d’hiver. 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com





Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 10 854

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.