Please assign a menu to the primary menu location under menu

En bref

Banksy : son oeuvre en partie autodétruire remise aux enchères

La fille au ballon, toile de Banksy qui s’était en partie autodétruite en 2018 lors d’une vente aux enchères, est à nouveau mis en vente par la maison Sotheby’s ce jeudi 14 octobre.

La toile, qui avait été acquise par une acheteuse restée anonyme, est de retour sous le marteau. Remise en état, l’oeuvre désormais intitulée « L’amour dans la poubelle » est estimée entre 4,7 et 7 millions d’euros par la maison Sotheby’s, soit environ cinq fois plus chère qu’en 2018. Elle avait été adjugée alors à un peu moins d’un million d’euros.  

Un acte de création

A l’époque, à l’issue de la vente et contre toute attente, la moitié du dessin représentant une fillette tenant un ballon rouge en forme de cœur avait été lacérée par un mécanisme dissimulé par l’artiste lui-même dans le cadre, laissant la salle médusée. Une façon pour Banksy de faire un pied de nez à l’establishement, alors que la toile aurait dû être détruite totalement.

Requalifié par Sotheby’s de « subterfuge artistique le plus extraordinaire et le plus élaboré de l’histoire récente », cette autodestruction fait aujourd’hui s’envoler encore plus le prix de cette oeuvre, dont la lacération partielle n’était pas selon la maison «un acte de destruction» mais «un moment de création, une métamorphose qui a transformé «Girl with Balloon» de Banksy en une œuvre d’art entièrement nouvelle». Le mécanisme est quant à lui toujours présent dans le cadre. 



Source link

admin
the authoradmin

Laisser un commentaire