Please assign a menu to the primary menu location under menu

News 24-7

Borne confirme que « l’employeur n’est pas tenu de prendre en charge » les tests Covid

Sur Europe 1, la ministre du Travail souligne néanmoins que les salariés devant être vaccinés le sont déjà en grande majorité. Or pour ces derniers, les tests restent gratuits.

Les tests antigéniques et PCR ne seront plus remboursés par la Sécurité sociale à compter du 15 octobre dans de nombreux cas. Une mesure globalement soutenue par les spécialistes et professionnels de santé pour accélérer la vaccination.

En revanche, pour rappel, les tests resteront gratuits pour les jeunes tout juste majeurs qui sont au lycée et pour toutes les personnes majeures non vaccinées présentant des symptômes. Une ordonnance de moins de 48 heures sera obligatoire.
Ils seront également pris en charge pour ceux qui ont besoin d’un test avant de se faire opérer ou pour les patients ayant un certificat de contre-indication au vaccin.

Pour les personnes vaccinées avec ou sans symptômes, pas de changement: les tests resteront gratuits sur présentation du pass sanitaire. Pour celles avec des symptômes ou qui vont subir une opération chirurgicale, il faudra juste présenter le certificat de vaccination pour se faire tester gratuitement. Les dépistages resteront également gratuits pour tous les cas contacts signalés par l’assurance maladie. Enfin, en cas de test antigénique positif, le test PCR de confirmation sera également gratuit s’il est effectué dans les deux jours.

Mais pour les salariés non vaccinés, la situation va devenir plus compliquée. Jusqu’à présent, ils pouvaient se faire tester gratuitement et présenter un résultat négatif afin de continuer à pouvoir travailler.

A partir de ce vendredi, ils devront donc payer pour ces tests (de 22 à 44 euros selon le type) et il ne faudra pas compter sur leurs employeurs pour une prise en charge.

Elisabeth Borne, la ministre du Travail l’a confirmé ce jeudi sur Europe 1: « l’employeur n’est pas tenu de prendre en charge », souligne-t-elle.

Mais pour la ministre, ce n’est pas un sujet car les salariés devant être vaccinés le sont en grande majorité. « On a échangé avec les branches qui sont concernées et tous le monde nous dit: (…) il n’y a pas de salariés qui se font tester tous les trois jours et donc ces salariés sont vaccinés. Nous n’avons aucune remontée d’inquiétudes dans ces secteurs ».

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business



Source link

admin
the authoradmin

Laisser un commentaire