A la une

Brest : j’ai testé pour vous le lyrical jazz

« Danser avec intention pas pour attirer l’attention », assure Lily Soreau.
« Danser avec intention pas pour attirer l’attention », assure Lily Soreau (©The dancing moon’s.)

Par Anaïs Briec

Ressentir et laisser son corps s’exprimer, telle est la base du lyrical, une danse qui intègre plusieurs influences, du ballet au contemporain en passant par le modern jazz. À Brest, cette discipline est proposée par le studio The Dancing Moon’s.

Lâcher prise

Lily Soreau est eurasienne et pratique la danse depuis la petite enfance, «  ma passion profonde ». Après une formation au gré de ses voyages en Australie, au Canada et à Taïwan, elle dispense à Brest des cours de danse où règne la bienveillance. La danseuse enseigne les danses latines, la méditation et le yoga et propose une toute nouvelle discipline : le lyrical jazz en talons. Fruit de ses apprentissages, le lyrical jazz de Lily transporte dans un univers à la fois classique et urbain.

Le lyrical fait directement allusion à l’interprétation du texte de la chanson. « On y exprime les sentiments, les ressentis », commente la jeune femme. Les gestes, les mouvements et l’expression du visage racontent une histoire et la danse lyrical prend alors tout son sens à travers la musique et la rythmique.

« Il ne s’agit pas d’une prouesse technique mais d’interprétation corporelle, de sensibilité, de lâcher prise ».

Les chansons sont subtilement choisies pour faciliter l’interprétation et jouer sur le côté presque théâtral.

Une bulle d’oxygène

Le studio est très professionnel avec un mur de miroirs qui pourrait impressionner, mais Lily Soreau, avec son sourire communicatif, vous met tout de suite à l’aise et s’installe alors une atmosphère où l’on ressent toute la philosophie chère à la danseuse : « Danser avec intention, pas pour attirer l’attention ». Pas de jugement, uniquement du partage !

Après un échauffement qui fait doucement monter le cardio, place à la démarche où, talons aux pieds, il s’agit de se laisser aller. « Mais pas juste marcher pour marcher, en y mettant une idée, une émotion », clame Lily Soreau. Puis viennent quelques pas techniques qui seront répétés afin de pouvoir les intégrer à une chorégraphie. La discipline permet de développer la confiance en soi à travers l’expression corporelle mais aussi sa créativité : une véritable bulle d’oxygène !

Le cours de lyrical jazz de Lily Soreau est accessible à toutes personnes souhaitant danser et se faire plaisir. 

« Il y a une vraie liberté quant à l’interprétation chorégraphique. »

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Côté Brest dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.





Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 11 004

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.