Please assign a menu to the primary menu location under menu

Faits divers

« Cash Investigation ». DSK, enquête sur un homme d’influence – France 2 – 7 octobre 2021

Le magazine « Cash Investigation » (Facebook, Twitter, #cashinvestigati) fait sa rentrée. Pour ce numéro inédit, Elise Lucet et son équipe ont enquêté sur Dominique Strauss-Kahn. Pour raconter cet homme d’influence, Linda Bendali, journaliste à « Cash », s’est plongée pendant des mois dans les « Pandora Papers« . Ce sont des millions de documents confidentiels obtenus par le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ). Parmi ces documents, des informations jamais révélées sur Dominique Strauss-Kahn. Après le scandale du Sofitel de New York, on croyait DSK fini. Il n’en est rien. L’ancien directeur général du FMI (2007-2011) est devenu conférencier et consultant. Il facture ses conseils à des oligarques, des entreprises ou des chefs d’Etat pas toujours recommandables et se rémunère comme un patron du CAC 40, tout en se jouant des frontières fiscales. L’ex-ministre de l’Economie, des Finances et de l’Industrie (1997-1999) a implanté ses sociétés dans des endroits du monde où l’impôt sur les bénéfices est à zéro.

L’histoire commence en 2013, un an après l’affaire du Sofitel. Alors qu’il est résident français, Dominique Strauss-Kahn crée une société au Maroc, qu’il appelle Parnasse International. Il immatricule cette société dans une juridiction très attractive pour les entreprises étrangères : Casablanca Finance City. Une sorte d’oasis fiscale en plein cœur de la capitale économique. Les entreprises qui y sont enregistrées ne paient aucun impôt sur les bénéfices pendant cinq ans. « Cash Investigation » a demandé à Ano Kuhanathan, économiste spécialiste de la fiscalité, de calculer l’économie d’impôt réalisée par DSK en domiciliant son entreprise à la Casablanca Finance City : « Sur cinq années fiscales complètes, on arrive à environ 6 163 000 euros d’impôt sur les sociétés que son entreprise aurait dû payer si elle avait été domiciliée en France. »

Le RAK, un émirat à la fiscalité opaque

Et ce n’est pas tout. Au bout des cinq années d’exonération fiscale marocaine, Dominique Strauss-Kahn a ouvert, dans la plus grande discrétion, une nouvelle société dans une juridiction encore plus opaque, les Emirats arabes unis. Cette information aurait dû rester secrète. Mais dans les « Pandora Papers » figurent des documents confidentiels sur la nouvelle société créée par DSK. En avril 2018, il ouvre Parnasse Global Limited. Pour cette création, l’ancien directeur général du FMI fait appel à SFM. SFM est l’un des leaders à Dubaï de la création d’entreprises offshore. Linda Bendali s’y est rendue, en se faisant passer pour une cheffe d’entreprise française qui souhaite échapper à l’impôt. Un employé de SFM lui propose, pour la modique somme de 2 000 euros par an, de faire toutes les démarches pour enregistrer son entreprise et ainsi bénéficier des 0% d’impôt sur les sociétés…

Pour profiter de cette non-taxation, SFM n’a pas immatriculé la société de Dominique Strauss-Kahn à Dubaï mais dans un autre émirat, le Ras Al Khaimah, le RAK. Ce petit émirat a sa propre législation et ne respecte pas les règles internationales de lutte contre la fraude. Le RAK serait l’un des paradis fiscaux les plus opaques au monde. Les entreprises qui y sont enregistrées n’ont pas à déposer de documents comptables et il n’existe pas de registre public des entreprises. Selon l’ONG Tax Justice Network, qui a réalisé le classement des principaux centres offshore du monde, les Emirats arabes unis sont en dixième position. Ils abriteraient des milliers d’exilés fiscaux du monde entier. 

« DSK, enquête sur un homme d’influence« , une enquête de Linda Bendali diffusée jeudi 7 octobre 2021 à 21 heures sur France 2.

> Les replays des magazines d’info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique « Magazines« .

data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==





Source link

admin
the authoradmin

Laisser un commentaire