News 24-7

ce que l’on sait sur les suspicions d’attouchements sur une fillette

La victime était âgée de 10 ans à l’époque des faits présumés, en 2014. Elle accuse un prêtre de l’avoir « caressée ».

Le diocèse de Fréjus-Toulon se trouve actuellement au cœur d’une affaire d’abus seuxels. En juillet 2021, une enquête pour « attouchements sexuels sur une mineur de moins de 15 ans » a été ouverte contre un évêque d’une des paroisses du diocèse, après un signalement de sa victime présumée.

• Une victime mineure

Les faits se seraient déroulés en 2014. La victime, à l’époque âgée de 10 ans, dit avoir été « caressée” par un homme d’église dans une des paroisses du Diocèse de Fréjus-Toulon cette année-là.

• Des faits dénoncés en juin 2021

« Les faits nous ont été signalés en juin 2021, indique le diocèse de Toulon-Fréjus à BFM Toulon Var. Dès que nous en avons eu connaissance, nous avons pris attache avec la police pour signaler les faits présumés, qui dateraient de 2014.”

Une enquête a été ouverte pour attouchements sexuels sur une mineure de moins de 15 ans par le parquet de Toulon, précise à BFM Toulon Var, le procureur de Toulon, sans livrer plus de commentaire sur cette affaire.

• Le suspect « réaffecté”

Le diocèse de Fréjus-Toulon indique que l’homme soupçonné d’attouchements sexuels « a été réaffecté pour ne plus être en contact avec les enfants, le temps de l’enquête civile”. Ce que confirme Magali Menut, coordinatrice de la cellule d’écoute pour les victimes d’abus au diocèse de Toulon.

« Des mesures conservatoires ont été prises, indique cette dernière. Il a été demandé à l’évêque qu’il n’ait plus de mission ou activité auprès de mineurs.”

A la suite de ces révélations, l’homme de foi a bénéficié d’un suivi psy, « toujours en cours”, affirme la coordinatrice. Elle précise « qu’il a été placé sous la vigilance d’un autre prêtre pour être accompagné” et s’assurer qu’il suit « les mesures qui lui ont été demandées”.

• Ouverture d’une enquête canonique

L’Église prévoit d’ouvrir une enquête canonique selon les conclusions de l’enquête menée par la police nationale varoise. Magali Menut assure que le diocèse est « soucieux de permettre à la justice d’avancer le plus rapidement possible car derrière, il y a potentiellement des personnes qui souffrent et qui attendent une prise en charge”.

Laury Holste et Sacha Jouanne et Charlotte Lesage



Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 12 677

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.