Chair tendre sur Franve.tv Slash : une série rare sur un personnage intersexe – News Séries

Auréolée du Prix de la Meilleure Série pour la compétition française au festival Séries Mania, « Chair tendre » créée par Yaël Langmann est une proposition comme il en existe peu dans le monde de la télévision. Sur France.tv Slash et France 5.

Jerico TV

La représentation est un sujet au cœur des fictions américaines. En France, le cinéma est en retard, mais la télévision s’y met peu à peu, notamment par le biais des quotidiennes. Par exemple, Eliott dans Ici Tout Commence, personnage à travers lequel est abordé, entre autres, la non-binarité.

France.tv Slash s’active également autour de ces questions grâce à leurs nombreux programmes destinés à un jeune public, mais pas seulement. Leur nouvelle série, Chair tendre, se distingue de par sa sensibilité et sa justesse sur un sujet inexistant sur les écrans : l’intersexuation.

Pour écrire, la créatrice et autrice Yaël Langmann s’est inspirée d’une rencontre qui a bouleversé son adolescence. À l’âge de 17 ans, elle apprend que l’un de ses amis est né dans un corps intersexe : ni tout à fait fille, ni tout à fait garçon. La scénariste transpose ce souvenir pour raconter, avec ses mots, l’histoire de Sasha.

Composée de 10 épisodes, la série suit une quête d’identité et de sens à hauteur d’adolescents. À travers le portrait de Sasha et d’une belle galerie de personnages secondaires, Chair tendre ouvre les portes au grand public d’un sujet incompris et souvent observé à travers le prisme médical.

France.tv Slash
Angèle Metzger dans « Chair tendre ».

Yaël Langmann – qui coréalise la série avec Jérémy Mainguy – s’intéresse au parcours d’une personne en situation d’intersexuation sans jamais poser un regard voyeur, misérabiliste et objectifiant. Ici, c’est l’empathie qui prime. Si le tout fonctionne, c’est en partie grâce à cette écriture précise, mais aussi une belle distribution.

Dans le premier rôle, Angèle Metzger capte instantanément l’attention du téléspectateur. Autour d’elle, Saül Benchetrit, Marin Judas, Paola Locatelli, Lena GarrelRégis N’Kissi Moggzi et Andréa Furet forment un groupe authentique auquel il est très facile de s’attacher. Certains reconnaîtront Daphné Bürki – étonnante – dans le rôle de la mère et Grégoire Colin dans celui du père.

La grande réussite de Chair tendre est de lever les tabous avec humanité et délicatesse. La série parvient à toucher le plus grand nombre et à créer un sentiment d’identification qui va au-delà du parcours du personnage principal.

Chair tendre est disponible en intégralité sur France.tv Slash dès 18h et diffusée sur France 5 ce 23 septembre à 21h.



Source link

admin

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.