Home En bref Cherbourg. Infirmière de formation, Karine est devenue dermographiste
En bref

Cherbourg. Infirmière de formation, Karine est devenue dermographiste

Karine Seguin, infirmière de formation, est aujourd’hui dermographiste à Cherbourg (Manche).
Karine Seguin, infirmière de formation, est aujourd’hui dermographiste à Cherbourg (Manche). (©DR)

Après avoir exercé comme infirmière pendant vingt-cinq ans, Karine Seguin s’est reconvertie en dermographiste indépendante. « Un dermographiste n’est pas un tatoueur, même si nous utilisons le même appareil. Le but n’est pas de faire des dessins artistiques. La méthode (dermopigmentation) est moins profonde qu’un tatouage et ce n’est pas définitif. Elle s’emploie à la fois dans un but esthétique (maquillage permanent ou semi-permanent) et à des fins réparatrices », explique-t-elle. Pour faire graver sur votre peau le prénom d’un être cher ou un dragon crachant le feu, passez donc votre chemin…

À lire aussi

  • Cotentin. Étiopathe, François soigne de nombreuses pathologies dans son cabinet

Estime de soi

« Pour tout dire, l’idée m’est venue lorsque j’accompagnais en soins des patient(e)s qui avaient eu des accidents ou qui, par exemple, subissaient des chimiothérapies, avec les effets secondaires que l’on connaît. J’ai alors eu cette envie de passer à une autre phase, celle de la réparation », poursuit-elle.

Atténuer des cicatrices, (re)dessiner une aréole mammaire à la suite d’un cancer du sein, des sourcils et des cheveux perdus après un traitement ou en raison d’une alopécie… 

Il y a plein de choses à faire et à développer en dermographie, et je suis assez bien placée en tant qu’infirmière pour savoir que l’estime de soi entre dans le processus de guérison et contribue à un meilleur moral. Il y a la reconstruction physique, mais aussi mentale.

Karine SeguinDermographiste

Elle projette d’ailleurs de se rapprocher des services d’oncologie (mais pas que) « car il y a à mon sens tout un travail à faire en amont de traitements lourds ».

Dermographiste est un métier qui nécessite de l’empathie, mais aussi un respect des règles d’hygiène et d’asepsie. Avant de s’installer, on doit valider une formation en trois jours intitulée « hygiène et salubrité ». Celle-ci doit être dispensée par un organisme agréé par l’Agence régionale de santé. Mais la Cherbourgeoise considérait qu’elle devait aller plus loin avant de se lancer dans cette nouvelle profession.

Je me suis rendue à Angoulême pour rencontrer dans une clinique spécialisée des chirurgiens de la reconstruction, je suis allée à Paris, et également en Belgique pour la technique de tricopigmentation.

Karine SeguinDermographiste

Objectif : (re)donner aux personnes qui font appel à elle le sourire et la confiance.

Karine Seguin exerce au 38, rue Gambetta (2e étage), Cherbourg. Tél. : 06 88 17 33 29. Courriel : contact@dermographe-cherbougr.fr. Site internet : www.dermographe-cherbourg.fr.

Related Articles

En bref

6 Nations 2023. Le match entre le pays de Galles et l’Angleterre de plus en plus menacé ?

Les Gallois veulent des garanties sur leurs contrats et la menace d’une...

En bref

Tourcoing. Après un accident, il prend la fuite… avant de se rendre à la police

Un jeune homme, mis en cause dans un accident suivi d’un délit...

En bref

Tir sportif. Lucile Hélard : « Je vise les Jeux olympiques de 2028 »

Lucile Hélard (à g.) est montée sur le podium de l’Open du...

En bref

Cotentin. Georges bataille contre des containers installés sur son terrain sans son accord

Georges Holley a eu la surprise de découvrir une rangée de six...