Cobra : comment se termine le space opera qui a marqué toute une génération ? – News Séries à la TV

Souvenez-vous de “Cobra”, incroyable animé japonais qui a fait rêver une génération d’enfants… Avez-vous déjà vu la fin des aventures du héros et son ultime combat contre Salamandar ?

“Venu de nulle part, c’est Cobra / Plus vif que le serpent, c’est Cobra !” Cobra est un animé japonais de space opera créé par Akio Sugino et Osamu Dezaki d’après le manga signé Buichi Terasawa et diffusé entre 1982 et 1983 au Japon. En France, c’est Canal+ qui l’a diffusé en exclusivité à partir de 1985.

Fuji Television
Cobra

Cobra est un aventurier de l’espace dont le bras gauche dissimule le rayon Delta, une arme redoutable. Avec son androïde Armanoïde, il parcourt la galaxie en tentant d’échapper aux Pirates de l’espace, commandé par le redoutable Salamandar.

Le dernier épisode s’intitule “A bientôt Cobra”, et c’est le 31ème de la série. Dans les épisodes précédents, Salamandar a été tué d’un tir de rayon laser dans le front (épisode 30), et Dominique, agente de la Police galactique et compagne de Cobra, a été enlevée par Salamandar à l’épisode 27.

L’ultime épisode s’ouvre sur Cargou, sur sa planète gelée, qui est tué par Salamandar, tout comme Palmas dans un bar de la galaxie. Ignorant tout de cela, Cobra est à bord d’un train et se prépare à se rendre à une soirée. Il croise alors Dominique, qui ne le reconnaît pas. Elle est escortée par des gardes qui l’appellent “Murielle Laramba”, et qui s’avère être la grande prêtresse de la secte connue sous le nom de “secte de Rada”. La ressemblance entre Murielle et Dominique est saisissante.

Fuji Television
Dominique ou… Murielle ?!

Lui aussi présent dans le train, Canos est à son tour tué par Salamandar et a le temps d’avertir Cobra, qui n’en revient pas que le chef des Pirates de l’espace soit toujours vivant. Afin d’en avoir le cœur net, l’aventurier décide de partir pour la planète Vonatus, qu’habitent Salamandar et la secte de Rada (dont Murielle et le grand prêtre de la secte, Lossad).

Cette dernière est à la veille d’un événement capital, l’envoi d’une statue de la déesse Rada (symbole de la liberté et la paix) dans une fusée pour la placer sur orbite. En discutant avec Murielle, Cobra fait remarquer qu’elle possède comme Dominique un tatouage de papillon dans le dos et pour lui, Murielle est Dominique. Mais leur rendez-vous est interrompu par l’attaque de membres de la secte de Rada portant la marque de Salamandar !

Fuji Television
L’une des statues de Rada

Ils sont rapidement vaincus, mais un autre problème survient : le lancement de la fusée est avancé par le grand prêtre Lossad car la police intersidérale arrive et qu’il fait en réalité partie des Pirates de l’espace.

Lossad explique alors son plan : toutes les statues de Rada à travers la galaxie contiennent en réalité un canon laser d’une grande puissance et chaque planète menacée devra prêter allégeance à Salamandar. Il ajoute que la véritable Murielle étant soudainement décédée, il a enlevé Dominique, lui a fait un “lavage de cerveau” et transmis les pensées de Murielle dans son esprit.

Fuji Television
Lossad, Murielle et Cobra

Les fusées sont tirées dans la galaxie et dans sa paranoïa, Salamandar ordonne la destruction de la base de lancement (et donc de Lossad et de ses sbires) afin d’être le seul à pouvoir commander les statues. Dans la confusion créée par l’effondrement de la station, Cobra et Dominique s’échappent, et découvrent par hasard la salle du trône de Salamandar, qui s’apprête à déclencher les tirs de ses statues piégées à travers la galaxie.

Un combat s’engage entre Cobra et son adversaire de toujours, mais les tirs du rayon Delta de l’aventurier ne parviennent pas à stopper Salamandar mais le font disparaître quelques secondes, précieuses, qui permettent à Cobra d’atteindre le poste de commande des fusées et de reprogrammer les tirs.

Fuji Television
Salamandar

Lorsque Salamandar réapparaît, il lance son opération, mais les statues se tirent dessus entre elles et son plan a été stoppé. Cobra tire alors sur le mur derrière le trône de la salle, qui porte la marque de son adversaire. Il constate alors que derrière se trouvait un humain, désormais mort.

Salamandar était un esprit du mal sans consistance corporelle, créé par cet humain qui le manipulait à distance telle une poupée. Durant le combat, Dominique, qui a subi plusieurs chocs, a miraculeusement retrouvé la mémoire.

A bord de son vaisseau le Psychoroïde, Cobra et son alliée androïde Armanoïde (réparée depuis les événements de l’épisode 27) repartent vers de nouvelles aventures… C’est la fin de la série.

Découvrez 4 autres pirates de l’espace !

 

Source link

admin

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *