Please assign a menu to the primary menu location under menu

En bref

Colissimo : Quatre personnes interpellées pour avoir détourné près de 100.000 euros de marchandise

Quatre personnes ont été interpellées pour avoir revendu des colis détournés sur le site Colissimo situé à Montereau-sur-le-Jard (Seine-et-Marne). Le préjudice est estimé à 100.000 euros.

Tout est parti de la découverte fortuite, sur le site, d’un gros colis contenant plusieurs petits colis destinés à des particuliers, a confié une source policière à CNEWS. La Poste a alors déclenché une enquête interne.

Le gros colis était destiné à une personne domiciliée à Darvault (Seine-et-Marne). La Poste a alors passé le relai aux policiers, qui se sont rendus à cette adresse. Sur place, les enquêteurs tombent sur une soixantaine de colis livrés depuis le début de l’année, chacun pouvant contenir d’autres petits colis.

Parmi les objets détournés, beaucoup de télés, des ordinateurs, des téléphones et du matériel de puériculture. Le destinataire est un homme en situation d’handicap et, à ce stade de l’enquête, rien n’indique qu’il ait été de mauvaise foi.

Un des intérimaires aurait gagné sa confiance et se serait servi de son adresse pour son trafic. Les marchandises étaient stockées dans sa cave et l’intérimaire le dépannait en tant que coach sportif ou auxiliaire de vie.

Procès le 22 janvier prochain

L’enquête interne de La Poste a permis d’identifier deux intérimaires, suspectés de détourner les colis sur le site.

Leur stratagème consistait à retirer les codes-barres sur les paquets afin de les faire disparaître du système informatique. Une nouvelle étiquette était apposée sur les colis qui étaient redirigés vers une nouvelle destination.

La Poste a également été mise en alerte par l’augmentation du nombre de réclamations pour colis non livrés. Depuis le début de l’année, ce sont 70.000 euros de marchandises en provenance de la FNAC qui n’auraient pas été livrées.

L’ensemble du préjudice a été estimé à 100.000 euros. Les policiers ont également saisi 8.000 euros en espèce et 15.000 euros sur des comptes en banque.

Les quatre suspects ont été interpellés le 4 octobre dernier. Parmi eux, deux intérimaires du site de Colissimo, dont celui qui avait gagné la confiance de l’homme handicapé. Un troisième intérimaire impliqué dans les détournements de colis et une quatrième personne pour recel, car elle récupérait la marchandise afin de la revendre.

L’enquête, menée par la sûreté départementale, n’exclut pas que les suspects aient fait livrer des colis à d’autres adresses.

En attendant leur procès, le 22 janvier prochain, les quatre suspects ont été placés sous contrôle judiciaire. Selon la source policière, ils ont la trentaine et ne sont pas, ou peu connus de la police. Les trois intérimaires ont été interpellés pour vols en bande organisée.



Source link

admin
the authoradmin

Laisser un commentaire