Please assign a menu to the primary menu location under menu

En bref

Combs-la-Ville : les explications n’ont pas convaincu

Jugé pour violences volontaires avec deux circonstances aggravantes, l’adolescent de 18 ans accusé d’avoir poussé son enseignante au lycée Jacques Prévert à Combs-la-Ville (Seine-et-Marne) n’est pas parvenu à convaincre la présidente du tribunal de ses envies de «changement» lors de sa comparution immédiate ce mercredi 13 octobre.

Dès le début de l’audition, le prévenu a reconnu l’utilisation d’une enceinte Bluetooth en cours, ce que l’enseignante avait tenté de confisquer, et ce qui a conduit à la réaction violente de l’élève.

Le prévenu a pourtant fait part d’un voeu de «changement», renforcé par l’envie de rejoindre l’armée française dans un futur proche, sans toutefois réussir à convaincre le tribunal, comme l’a relaté Noémie Schulz du service police-justice de CNEWS, présente sur place.

Au cours de l’audience, l’adolescent a par ailleurs pleuré quand la présidente du tribunal a évoqué l’âge de l’enseignante, 66 ans, puisqu’il est proche de celui de sa grand-mère. «Si vous voyez quelqu’un agir comme ça avec votre grand-mère, qu’est-ce que vous penserez ?» a interpellé la présidente du tribunal. «Je trouve ça honteux», a rétorqué avec émotion le jeune homme.

5 mois de prison avec sursis probatoire

C’est donc ce contexte que le tribunal a rendu son verdict : une peine de cinq mois de prison avec sursis probatoire pendant deux ans. Concrètement s’il est arrêté pour quelque motif que ce soit durant cette période, il pourra donc voir sa peine transformée en prison ferme. 

La procureure avait requis une peine de sept mois de prison avec sursis probatoire pendant deux ans contre le prévenu, avec 140 heures de travail d’intérêt général (TIG), un stage de citoyenneté, ainsi que des obligations de soin, d’indemnisation de la victime et de travail ou de formation.

Le prévenu avait déjà été condamné en 2019 par le tribunal pour enfants pour des vols aggravés avec circonstances aggravantes, c’est-à-dire avec extorsion par la violence.





Source link

admin
the authoradmin

Laisser un commentaire