News 24-7

comment le gouvernement veut indemniser les secteurs exposés à la 5e vague

À l’Assemblée nationale, le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, a évoqué un dispositif de couverture des charges fixes à 100% et le retour de l’activité partielle dans les secteurs les plus en difficulté.

L’annonce a été vécue comme un coup de massue. Lundi, Olivier Véran et Jean Castex ont ordonné la fermeture des boîtes de nuit à compter de vendredi pour lutter contre la cinquième vague de Covid-19. L’exécutif a toutefois promis de soutenir financièrement les discothèques ainsi que les autres secteurs fragilisés par la résurgence de l’épidémie:

« Il y a des annulations chez les restaurateurs, il y a des annulations pour les traiteurs de l’ordre de 30%, il y a pour l’événementiel des pertes de chiffre d’affaires avec beaucoup d’événements qui sont soit reportés, soit annulé. Et puis, il y a les boîtes de nuit, les 1200 établissements qui sont fermés », a listé ce mardi Bruno Le Maire à l’Assemblée nationale.

Dispositif charges fixes et activité partielle

Le ministre de l’Economie a promis d’apporter « une réponse concrète à chacun » de ces secteurs. Le gouvernement travaille notamment « sur un dispositif de charges fixes qui couvre l’intégralité des charges de ces entreprises à partir du moment où elles perdent beaucoup de chiffre d’affaires ou à partir du moment où elles sont fermées », a détaillé Bruno Le Maire.

Le seuil, actuellement fixé à 90% des charges couvertes, devrait être porté à 100% « pour que les boîtes de nuit ne perdent pas un euro avec cette fermeture et qu’on puisse couvrir toutes les charges, y compris la rémunération des gérants de boîtes de nuit ».

En outre, le dispositif d’activité partielle devrait être prolongé avec une prise en charge « à 100% par l’Etat, y compris au-delà du 31 décembre si jamais l’épidémie devait se prolonger et qu’une couverture supplémentaire était nécessaire », a poursuivi le locataire de Bercy. Avant de conclure: « Nous sommes prêts à regarder tout autre proposition que pourraient nous faire les secteurs. (…) Nous aurons une réponse appropriée pour chacun ».



Source link

admin
the authoradmin

Laisser un commentaire