Etranger

Conflit au Tigré – Ethiopie: 8.500 Tigréens détenus illégalement dans des camps, selon un organisme officiel

(Belga) La Commission éthiopienne des droits humains (EHRC), organisme officiel, a exigé mercredi la libération immédiate de 8.560 Ethiopiens originaires du Tigré, région en conflit avec le gouvernement fédéral, détenus depuis six mois dans deux camps « sans base légale et de manière discriminatoire ».

Selon l’EHRC, institution publique mais statutairement indépendante, ces personnes – hommes, femmes et enfants – sont retenues depuis décembre dans deux camps à Semera, capitale de la région de l’Afar voisine du Tigré, les familles étant séparées, hommes et femmes n’étant pas détenus ensemble. Ces individus « ont fait l’objet d’arrestations arbitraires et illégales basées sur leur appartenance ethnique (…) et devraient donc être relâchés immédiatement », a déclaré le chef de la Commission, Daniel Bekele, dans un communiqué. Ces arrestations ont été menées dans les districts d’Abala, Konaba et Berhale, frontaliers du Tigré, « à l’initiative des responsables sécuritaires de la région Afar, en collaboration avec les responsables civils locaux » des divers échelons administratifs, selon l’EHRC: « les Tigréens ont été d’abord triés puis transportés en véhicules » jusqu’aux camps. Les responsables de la région Afar ont affirmé « restreindre les mouvements des individus pour leur propre sécurité ainsi que pour effectuer un filtrage de ceux soupçonnés de crimes ou représentant un risque pour la sécurité », selon l’EHRC, à qui les personnes retenues ont affirmé l’être « contre leur gré ». Plusieurs personnes sont mortes de maladie, car les soins médicaux et l’aide humanitaire dans les camps sont très limités et il est interdit à ceux qui y sont retenus de se rendre dans un établissement de santé, sauf pour accoucher, a souligné la Commission. « Cette situation n’a aucune base légale, en plus de soumettre ceux vivant dans les camps à de multiples violations des droits humains, elle doit donc cesser immédiatement et sans préconditions », a exigé M. Bekele. (Belga)



Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 14 347

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Alert: Content selection is disabled!!