Home En bref Cotentin. Deux obus de la Seconde Guerre mondiale emportés par les démineurs
En bref

Cotentin. Deux obus de la Seconde Guerre mondiale emportés par les démineurs

Les services de déminage ont pris en charge les deux engins datant de la Seconde Guerre mondiale.
Les services de déminage ont pris en charge les deux engins datant de la Seconde Guerre mondiale. (©Charles HEBERT)

Quotidiennement, de nombreux engins de guerre sont découverts à travers tout le territoire national, et plus particulièrement en Normandie : obus, bombes, grenades, cartouches… Quels que soient leur aspect et leur ancienneté supposée, tous ces objets restent extrêmement dangereux et leur manipulation est formellement déconseillée.

À lire aussi

  • Les plongeurs démineurs neutralisent deux obus au large du Cotentin

Détection de loisir

Au cours de la matinée du 24 janvier 2023, les services de déminage de Caen sont intervenus dans les communes de Digosville et de Tamerville pour procéder à l’enlèvement de deux obus datant de la Seconde Guerre mondiale découverts par un particulier lors de fouilles avec un appareil de détection.

J’ai été surpris de faire cette première découverte en décembre dans un champ sur la lande Saint-Gabriel. Le propriétaire du terrain m’avait autorisé à faire de la détection. Il s’agissait d’un petit obus américain. Le second obus de conception allemande était de plus grande taille. Je l’ai mis au jour à Tamerville, début janvier en bordure d’un chemin communal. C’est, selon les démineurs, un obus de marine de 240 mm et de 150 kg pour une longueur d’un mètre.

Charles HébertOriginaire de Digosville

Le passionné de détection de loisir a rapidement alerté la gendarmerie et la préfecture, qui a elle-même prévenu le déminage.

Les deux obus ont ainsi été mis en sécurité. Ils seront prochainement pétardés avec d’autres engins mis au jour.

L'obus américain découvert à Digosville.
L’obus américain découvert à Digosville. (©Charles Hébert)

Toujours un danger

Si les engins semblent rouillés et anciens, leurs composants internes, enfermés dans une enceinte close, peuvent rester dans leur état initial, parfaitement intacts. Un simple choc peut faire détoner l’engin quels que soient son âge et son aspect extérieur.

Par mesures de sécurité, il faut éviter de toucher ou manipuler l’engin et il faut prévenir sans attendre la gendarmerie, la police, la police municipale, le maire ou la préfecture qui décideront alors de faire appel à des spécialistes qui procéderont à son enlèvement.

Related Articles

En bref

Marne : Sylvie Bruneaux devient la nouvelle bâtonnière de saint Vincent

Fête faite de traditions, la Saint-Vincent fait honneur au village. ©LPB C’est...

En bref

Marne : le brevet des collèges, souvenir pour les uns, angoisse pour les autres…

Des élèves fiers de recevoir leurs diplômes ©DR Ils sont 73 anciens...

En bref

Foot (N3). Fougères poursuit son impressionnante série

Simon, double buteur ©La Chronique républicaine Il ne fallait pas arriver en...

En bref

Château-Thierry : collège et lycée à l’heure allemande

À l’issue de la réception à l’hôtel de ville. ©LPB Les élèves...