A la une

Coupe de France. Bretteville sort par la grande porte contre Granville

Les joueurs de Bretteville-sur-Odon ont eu droit à la traditionnelle haie d'honneur de fin de match.
Les joueurs de Bretteville-sur-Odon ont eu droit à la traditionnelle haie d’honneur de fin de match. (©AC / Sport à Caen)

Bretteville-sur-Odon (R2) ne peut pas nourrir de regrets après son élimination au quatrième tour de la Coupe de France, dimanche 3 octobre 2021, et pourtant… Opposé à Granville, pensionnaire de National 2, le LCBO a démontré une superbe vaillance devant son public fervent. Il s’est toutefois incliné 3-1. 

Bretteville et sa tribune emblématique.
Bretteville et sa tribune emblématique. (©AC / Sport à Caen)

À 10 contre 11 pendant 75 minutes suite à l’expulsion d’Idris Zaoui pour deux cartons jaunes, Bretteville a fait fort en égalisant par Axel Gendrot (41′) après l’ouverture du score de Tony Théault sur penalty (32′). Le score de parité a toutefois été de courte durée puisque Sofiane Hamard a redonné l’avantage aux Granvillais dès la reprise du jeu en seconde période. Bretteville a continué de jeter toutes ses forces dans la bataille mais Arthur Dallois a fini par valider la victoire des siens (89′). 

Le troisième but de Granville inscrit par l'ancien Virois Arthur Dallois.
Le troisième but de Granville inscrit par l’ancien Virois Arthur Dallois. (©AC / Sport à Caen)

Les réactions

Eddy Lemarchand, entraîneur de Bretteville-sur-Odon : « Si on ne prend pas le rouge dès la 15ème minute, c’est peut-être un autre match, même s’il y avait une classe d’écart avec cette équipe de Granville. On a réussi à les faire douter. À 10 contre 11, on a réussi à égaliser en première mi-temps. Je suis frustré par tous les faits de jeu. On prend un rouge, on prend un péno derrière, ils marquent d’entrée en deuxième mi-temps… C’est dommage mais je suis content parce qu’on a laissé une belle image de Bretteville. On a montré de belles valeurs. On n’a rien lâché du début à la fin. Le seul regret que j’ai, c’est qu’on n’ait pas joué ce match à 11 contre 11. On aurait peut-être pu les embêter un petit peu plus. » 

Sylvain Didot, entraîneur de Granville : « Ce n’est clairement pas suffisant. À 11 contre 10 face à un adversaire hiérarchiquement inférieur, on doit faire beaucoup plus et beaucoup plus vite. On n’est pas assez tranchant offensivement depuis le début de saison et c’est encore le cas aujourd’hui. Si on veut aller loin en Coupe de France, il faut avoir beaucoup de caractère. Je pense qu’on n’en a pas assez. J’ai vu une belle équipe de Bretteville en face. Ils ont été cohérents même s’ils se sont mis en difficulté en prenant rapidement ce carton rouge. Sur le premier coup de pied arrêté qu’ils ont, ils méritent d’égaliser. Je n’ai jamais été serein dans ce match. C’est ce qui ne me fait pas plaisir. »

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Sport à Caen dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.





Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 10 832

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.