Sports

Coupe de France : le derby Dinan-Léhon – US Saint-Malo pour une place en 32es de finale 

Le 11 de départ de l'US Saint-Malo contre Plabennec au tour précédent.
Le 11 de départ de l’US Saint-Malo contre Plabennec au tour précédent. ©Ligue de Bretagne de Football

Le rendez-vous était presque pris à l’issue du tirage au sort du 7e tour, qui avait décidé que le vainqueur de Dinan-Léhon (N3) – Caen (L2) rencontrerait au tour suivant de la Coupe de France de football le vainqueur de Plabennec (N2) – US Saint-Malo (N2). Presque. Car sur le papier, c’était loin d’être une évidence de voir ce derby présent au 8e tour. D’un côté, les joueurs de Fabien Pujo ont réalisé une rencontre sérieuse et appliquée dans le Finistère, se qualifiant ainsi aux tirs au but. De l’autre, les Dinannais n’ont en aucun cas été impressionnés par le Stade Malherbe de Caen, s’imposant également à la loterie des tirs au but, après avoir joué les yeux dans les yeux avec les Normands pendant 90 minutes.

Les dirigeants ont rapidement lancé les hostilités

Privé de son terrain du Clos-Gastel, dont la réfection devrait être terminée en février, le club de Dinan-Léhon a opté pour le stade de Lamballe pour accueillir la rencontre. Il était pourtant question dans un premier temps de choisir le stade malouin de Marville, mais les désaccords entre les dirigeants dinannais et malouins ont eu raison de cette solution qui aurait pourtant été la plus propice à offrir un spectacle aux publics des deux clubs, notamment aux supporters malouins. Trop de facteurs ont malheureusement fait capoter les négociations. Pour rappel, le fait de recevoir permet de déterminer la politique tarifaire, le nombre d’invitations, de places attribuées en tribunes et en pourtour.

Saint-Malo – Dinan, un axe de transferts

Depuis de nombreuses années, plusieurs joueurs ont traversé la Rance essentiellement dans le sens Saint-Malo – Dinan, avec lors de cette intersaison, le départ du capitaine emblématique Thomas Lahaye, qui sera resté 10 saisons chez les Diables Noirs. À l’époque de son départ, il n’avait que très peu goûté la façon de faire du club malouin : « Le coach partait du principe que ça faisait trop longtemps que j’étais au club et que je m’étais épuisé psychologiquement à ne pas réussir à monter en National. Je trouve ça hyper difficile d’avoir ce discours. Mais c’était sa vision des choses. » Nul doute que ce sera l’esprit revanchard que Thomas Lahaye retrouvera son ancien coach ce samedi.

Après 6 saisons passées dans la cité corsaire, Steven Creac’h a également traversé la Rance pour défendre les couleurs dinannaises cet été. 

Dans le sens inverse, Anthony Vermet revenait dans son club formateur après une pige de trois saisons en N3 à Dinan-Léhon, un club qui lui a permis de trouver le temps de jeu qu’on ne lui offrait pas à l’époque à l’US Saint-Malo : « Le passage par la case N3 a été bénéfique pour moi notamment en termes de temps de jeu. À Dinan-Léhon, j’ai trouvé un très bon groupe, avec un côté familial qui m’a donné confiance. C’était moins compétitif, je n’ai rencontré que de belles personnes. »

Une rivalité et un bon coup de pouce pour le budget

La rencontre est en tout cas très attendue par les deux clubs qui, historiquement, se sont déjà affrontés à 6 reprises depuis la saison 2009/2010 avec, toujours, des rencontres très accrochées. La dernière en date avait vu Dinan-Léhon s’imposer à Marville lors du 5e tour lors de la saison 2019/2020 avec une qualification obtenue à l’issue des tirs au but (1-1, 4-5 tab), les Costarmoricains égalisant dans les arrêts de jeu par un ancien Malouin, Kévin Beauverger, sur coup franc.

Financièrement aussi, ce derby est l’occasion de gonfler l’enveloppe Coupe de France. Les 2 formations sont assurées pour le moment de toucher 7 500€ par rapport à leur parcours respectif. L’équipe qui s’inclinera touchera 15 000€ de plus, pendant que la formation qui se qualifiera sera assurée de percevoir au moins 52 500€ si l’aventure s’arrête en 32es de finale.

Pour résumer, une multitude d’ingrédients qui permettent d’attendre une rencontre engagée, sous pression sur et en dehors du terrain, avec une place en 32es en jeu, tour qui verra l’entrée en lice des clubs de Ligue 1. Lamballe risque d’être témoin d’un spectacle qui ne fera qu’un heureux, reste à savoir lequel, l’US Saint-Malo ou Dinan-Léhon ?

Les précédentes confrontations en Coupe de France

  • 2019-2020 : 5e tour, Saint-Malo – Dinan-Léhon 1-1 (4-5 tab)
  • 2018-2019 : 5e tour, Saint-Malo – Dinan-Léhon 4-3 (a.p)
  • 2014/2015 : 7e tour, Dinan-Léhon – Saint-Malo 2-1
  • 2013/2014 : 5e tour, Saint-Malo – Dinan-Léhon 3-1
  • 2011/2012 : 5e tour, Saint-Malo – Dinan-Léhon 2-1
  • 2009/2010 : 5e tour, Saint-Malo – Dinan-Léhon 1-0.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Le Pays Malouin dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.





Source link

admin
the authoradmin

Laisser un commentaire