A la une

Covid-19 : 110 000 cas positifs en moyenne, l’épidémie continue de gagner du terrain

Avec les nouveaux kits de criblage, le variant Omicron est plus rapidement détectable (Illustration).
Le nombre de contaminations ne cesse de grimper (©Stéphanie HOURDEAU)

Les chiffres ne redescendent pas et ont plutôt tendance à s’affoler. D’après les dernières données de Santé publique France, en date du lundi 4 juillet, on compte en moyenne 110 000 cas positifs au Covid-19 dans le pays. Soit des niveaux proches du pic de la 6e vague fin mars-début avril.

Plus de 1000 cas pour 100 000 habitants

Le taux d’incidence poursuit sa montée en flèche également. On compte près de 1100 contaminations pour 100 000 habitants, signe que cette 7e vague, marquée par l’émergence des sous-variants d’Omicron (BA.4 et surtout BA.5) est rapide, soudaine et quasi-généralisée. 

On retrouve une nouvelle fois des territoires particulièrement touchés comme l’Île-de-France, l’Ouest et l’arc Atlantique, ainsi que les autres régions côtières, où le taux d’incidence dépasse largement les 1000 cas pour 100 000 habitants.

Un projet de loi sanitaire présenté

Ces chiffres laissent-ils entrevoir la mise en place de nouvelles mesures ? Ce n’est pas prévu par le gouvernement, qui n’a pour le moment évoqué que l’instauration du pass sanitaire aux frontières. Un projet de loi sera présenté en ce sens. 

Vidéos : en ce moment sur Actu

Pour ce qui est de l’obligation du port du masque dans les transports, Olivier Véran, porte-parole du gouvernement, a rappelé ce mardi matin que les Français ont parfaitement intégré que les masques les protègent. « C’est raisonnable de le faire », a-t-il insisté sur l’antenne de France inter. « Mais il ne sera pas imposé. »

Invité de France Info, Rémi Salomon, président de la Commission médicale d’établissement des hôpitaux de Paris, le recommande fortement : « Notamment dans les transports en commun et les lieux clos où on est nombreux. »

Ce dernier assure toutefois que la situation est gérable à l’hôpital : « Mais compte tenu de l’état de saturation, du manque de personnel, c’est compliqué. »

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Actu dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.





Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 13 134

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.