A La Une

Covid-19 : suivez le nombre de vaccinés en France et en Bretagne en temps réel

Covid-19 : suivez le nombre de vaccinés en France et en Bretagne en temps réel

Combien de Bretons ont déjà reçu une première dose de vaccin ? Et rapporté à la population, est-ce que ce chiffre est important ? Notre région est-elle en avance ou en retard au regard des autres territoires ? Dans combien de temps la France atteindra-t-elle le fameux seuil d’immunité collective ?

Pour répondre à toutes ces questions, voici les principaux chiffres sur la campagne de vaccination en France, mis à jour quotidiennement. Les données sont communiquées chaque soir par le Ministère de la Santé. Pour l’heure, seules les données nationales et régionales sont disponibles. Le détail par département, voire par centre de vaccination, devrait être publié progressivement.

À lire sur le sujet Les outils pour suivre l’épidémie de covid-19 Sommaire

1. La vaccination en Bretagne

À 81 ans, Mélanie, une résidente de l’Ehpad Le Jeune à St-Renan, dans le Finistère, est devenue, lundi 4 janvier, la première bretonne vaccinée contre la covid-19. Comme tous les résidents des établissements collectifs pour personnes âgées, elle fait partie des personnes prioritaires de la campagne vaccinale.

Ce plan est découpé en plusieurs phases : d’abord les résidents et leurs soignants « à risque » des Ehpad, ainsi que les professionnels de santé de plus de 50 ans (dont les pompiers et aides-soignants) et les personnes handicapées hébergées en établissement et leurs soignants. À partir du 18 janvier, suivent les personnes âgées de plus de 75 ans. Enfin, dans l’ordre, les personnes âgées de 65 à 74 ans, les professionnels des secteurs considérés comme essentiels en période de pandémie et les personnes précaires et vulnérables. Fermeront la marche, le reste de la population majeure, à partir de la fin du printemps.

• Bretons vaccinés au total

Forcément, avec un tel dispositif, la courbe du nombre de personnes vaccinées en Bretagne ne peut que croître au fil des jours. Dans la région, il semble qu’il faudra un peu de temps pour qu’elle atteigne son rythme de croisière.

• Bretons vaccinés chaque jour

Si l’on regarde cette fois le nombre de Bretons qui se sont rendus dans les 24 heures dans un centre de vaccination, il est difficile d’en tirer une conclusion. Les données publiées par les autorités sanitaires sont, en effet, pour le moment très incomplètes.

• Efficacité de la campagne

Pour connaître de l’efficacité de la campagne vaccinale, il ne suffit pas de regarder le nombre d’injections quotidiennes ni le nombre total des personnes vaccinées. Il faut rapporter ces chiffres à l’ensemble des individus éligibles à la vaccination. Actuellement, 380 000 Bretons ont la possibilité de se rendre dans un centre de vaccination, ou de se faire vacciner directement en Ehpad s’ils sont des résidents, a appris Le Télégramme auprès de l’ARS Bretagne.

• Le seuil d’immunité collective reste loin

Le but de la vaccination est d’atteindre l’immunité collective, c’est-à-dire le seuil à partir duquel une population est protégée contre un virus. On peut s’immuniser naturellement, en étant contaminé par le virus et en développant des anticorps. Mais l’immunisation la plus sûre reste le vaccin. S’agissant de la covid-19, l’Institut Pasteur considère que pour atteindre cette immunité, il faut franchir le seuil des 60 % de personnes vaccinés. Soit, en Bretagne, 40 millions d’individus.

À lire sur le sujet Covid-19 : où, quand et comment se faire vacciner en Bretagne ?

2. La vaccination en France

À 78 ans, Mauricette est devenue, le dimanche 27 décembre, la première personne vaccinée contre le Covid-19 en France. Comme tous les résidents d’Ehpad, elle fait partie des personnes prioritaires de la campagne vaccinale.

• Français vaccinés au total

Comme pour le Bretagne, eu égard à l’accélération des phases de vaccination et au plan vaccinal, la courbe du nombre de personnes vaccinées en France ne peut que croître fortement au fil des jours. La question est aujourd’hui de savoir si le gouvernement atteindra son objectif : 1 million de vaccinés à la fin janvier.

• Français vaccinés chaque jour

Si l’on regarde cette fois le nombre de personnes qui se sont rendues dans les 24 heures dans un centre de vaccination pour se faire administrer le précieux sérum, on remarque également le chaos des premiers jours, puis la montée en puissance de la campagne. Sans surprise là non plus : en agrandissant précocement le nombre de population éligible au vaccin, le nombre de personnes immunisées ne peut que croître.

• Disparité entre les régions

Selon les territoires, la campagne vaccinale est plus ou moins rapide. Cela est parfois dû à l’organisation locale (la date d’ouverture de la campagne dépend des ARS, et n’est donc pas la même pour toutes les régions) et à la volonté des populations de se rendre dans les centres de vaccination. Sur ce dernier élément, on pourrait penser que dans les régions fortement impactées par le virus, on se fait plus facilement administrer le vaccin. Mais cela n’est pas aussi visible pour l’instant sur la carte.

• Le seuil d’immunité collective reste loin

En France, il faudrait qu’au moins 40 millions d’individus se vaccinent pour atteindre une immunité collective. Ce nombre ne compte pas les malades de la covid-19, qui aurait déjà emmagasiné une immunité naturelle en ayant contracté le virus puisqu’à ce jour, personne n’est en mesure de dire si ce type d’immunité perdure dans le temps.

3. La vaccination dans le monde

Selon la date de début de la campagne de vaccination et la politique mise en place dans chaque pays (vaccination de masse, par phase, injection d’une seule dose…), les disparités sont très fortes d’un État à un autre. Certains sont très loin devant, quand d’autres sont à la traîne.

Les dernières informations sur la covid-19

Notre sélection d'articles pour comprendre le dossier Les outils pour suivre l'épidémie de covid-19

Les outils pour suivre l'épidémie de covid-19Consulter le dossier

Source de l’article : ICI

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page