Please assign a menu to the primary menu location under menu

Faits divers

Cycliste tué entre St-Tropez et Ramatuelle: un an avec sursis pour l’automobiliste suédoise

L’oiseau s’appelait en réalité Arjan Sinaj et rentrait chez lui en ce petit matin du 24 novembre 2020.

Le ressortissant albanais de 34 ans, qui ne portait pas de casque, décédait d’un traumatisme crânien trois jours après l’accident.

Poursuivie pour homicide involontaire et délit de fuite, l’ancienne paysagiste qui partage aujourd’hui son temps entre la Suisse et sa résidence secondaire de Ramatuelle, dément avoir voulu échapper à ses responsabilités.

Elle avait renversé Arjan Sina alors qu’elle rentrait de Saint-Tropez après s’être trompée dans la date d’un rendez-vous médical.

Elle avait ensuite fait demi-tour pour vérifier que ses mauvaises impressions étaient bonnes. « J’ai compris ce que j’avais fait quand j’ai vu la bicyclette au sol et les gens autour, raconte-t-elle. J’ai paniqué. J’étais choquée. J’ai continué tout droit. »

Sous le coup de l’émotion, la retraitée de 77 ans poursuit donc, une fois encore, son chemin. Mais effectue un nouveau demi-tour quand la raison reprend le dessus.

Elle arrête enfin son véhicule à une dizaine de mètres de la victime. « J’avais bien vu ce monsieur sur la route. Il avait un sac de course et zigzaguait. J’avais donc pris mes précautions en le doublant bien au milieu… »

Ulla P., qui assure comprendre la douleur de la famille d’Arjan Sinaj – « j’ai perdu mon fils de quatre ans dans un accident » – ne se pardonne pas. « Je pense tout le temps à tout ça. Je vais chaque jour à l’église pour prier pour lui. »

Malgré ses hésitations dans les instants ayant suivi l’accident, elle est relaxée de la prévention de délit de fuite.

Mais est en revanche condamnée pour homicide involontaire à douze mois d’emprisonnement avec sursis et à une suspension de permis de six mois.



Source link

admin
the authoradmin

Laisser un commentaire