Etranger

Dans les Hauts-de-France, Zemmour loue l’école du « passé » et la « discipline de fer »

Dans les Hauts-de-France, Zemmour loue l'école du

Eric Zemmour (C) et le vice-président du parti Reconquête Guillaume Peltier rencontrent des enseignants dans le village de Honnecourt-sur-Escaut dans le Nord, le 14 janvier 2022BERTRAND GUAY

Eric Zemmour a réclamé le retour d’une école du « passé », de « l’autorité » et de la « discipline de fer », vendredi lors d’un déplacement dans les Hauts-de-France consacré aux questions éducatives.

Le candidat d’extrême droite à l’élection présidentielle a échangé avec une dizaine d’enseignants acquis à sa cause dans le village d’Honnecourt-sur-Escaut, avant une réunion publique à Saint-Quentin (Aisne) en soirée, avec plusieurs centaines de personnes.

Selon lui, depuis 1968, l’école est devenue celle de la « médiocrité généralisée », car « il vaut mieux que les élèves soient médiocres pour pouvoir les endoctriner ». Le candidat Reconquête! a repris ses attaques récurrentes contre « l’idéologie LGBT » et les associations SOS Homophobie et SOS Racisme, des « lobbies qu’il faut chasser de l’école », à ses yeux.

Il s’est dit « très triste » pour le ministre Jean-Michel Blanquer qui « donnait l’impression qu’il était Jules Ferry et finit en Najat Vallaud-Belkacem », l’ex ministre de l’Education durant le quinquennat de François Hollande.

Entouré de l’ancien N.2 de LR Guillaume Peltier et de l’ex RN Jean Messiha, Eric Zemmour a déroulé son programme. Il propose de supprimer les allocations familiales des parents d’enfants perturbateurs ou gravement absentéistes et des « internats de réinsertion » pour les élèves les plus violents, en accusant Emmanuel Macron de n’avoir « rien fait pour rétablir l’ordre ».

Il souhaite aussi le port de la blouse en primaire, le rétablissement du certificat d’études ou des filières L, S et ES au lycée. Le candidat répète qu’il veut la fin des cours d’anglais en primaire afin d’accorder la priorité au français et au calcul.





Ceux qui réussissent aujourd’hui, les « Singapouriens ou les Coréens », appliquent les « mêmes méthodes » que Jules Ferry, considère-t-il, réclamant « par coeur », « dictées » et « grands textes ». A Saint-Quentin, Eric Zemmour a appelé ses militants à lire « une page des Misérables (Victor Hugo)  » à leurs enfants dès « ce soir ».

« La blouse ou la suppression de l’anglais en primaire, ça me semble un peu anecdotique », a réagi auprès de l’AFP l’un des enseignants présents. Ce soutien de Nicolas Dupont-Aignan en 2017 s’alarme surtout de la baisse de niveau en grammaire et conteste la logique des « compétences » à l’école, lui préférant les « notes » et le « mérite ».

Concernant les enfants handicapés, Eric Zemmour préférerait les accueillir dans des « établissements spécialisés », plutôt que dans les classes avec les autres enfants. « L’obsession de l’inclusion est une mauvaise manière faite aux enfants et aux enseignants », estime-t-il.

Sur ce point, le chef de file des députés LR Damien Abad a fustigé sur Twitter de « scandaleux propos sur la scolarisation des enfants handicapés », qu’Eric Zemmour « veut exclure de l’école en milieu ordinaire. Cette ségrégation à tous les étages est une honte absolue. Oui nous devons avoir l’obsession de l’inclusion. Je demande des excuses publiques ».

Chantre de « l’union des droites », M. Zemmour a par ailleurs assumé venir dans les Hauts-de-France pour concurrencer à la fois sa rivale Marine Le Pen (RN), qui y fait régulièrement de gros scores, et la droite, alors que la région est présidée par Xavier Bertrand, qui fut maire de Saint-Quentin.



Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 2 609

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Alert: Content selection is disabled!!