Please assign a menu to the primary menu location under menu

Faits divers

de nombreuses zones d’ombre persistent


Publié


Mis à jour

Disparition de Delphine Jubillar : de nombreuses zones d'ombre persistent
France 2
Article rédigé par

L. Feuerstein, R. Miri, N. Perez, B. Poulain, E. De Pourquery, A. Canestraro

France 2


France Télévisions

Cédric Jubillar sera entendu vendredi 15 octobre par les juges dans l’enquête sur la disparition de son épouse, Delphine Jubillar, en décembre dernier. L’homme a été mis en examen. Il est placé en détention provisoire depuis le mois de juin.

Le corps de Delphine Jubillar reste introuvable. La justice suspecte toujours son mari, Cédric, de l’avoir tuée. Mis en examen et écroué, il clame son innocence. Vendredi 15 octobre, il sera auditionné par les juges pour un face-à-face qui permettra, peut-être, de lever les nombreuses zones d’ombre de cette affaire. Parmi ces éléments, figure une couette, celle dans laquelle dormait Delphine Jubillar. Cette couette a été retrouvée dans la machine à laver du couple. « Lorsque les gendarmes arrivent, vers 4h50, ils trouvent monsieur Jubillar occupé à déclencher une machine », a confirmé Dominique Alzeari, procureur de la République de Toulouse (Haute-Garonne), en juin dernier.

Cherchait-il à effacer des traces ? Selon les informations de France 2, les analyses de cette couette ne révèlent aujourd’hui aucune matière organique, ni sur le siphon de la machine, ni sur celui du lavabo. Par ailleurs, aucune trace de sang n’a été retrouvée. Un résultat trop tardif, pour la défense. Mais pour la justice, il y a d’autres éléments sur lesquels Cédric Jubillar va devoir s’expliquer. A-t-il déplacé la voiture après la disparition de sa femme ? À leur arrivée, les gendarmes avaient en effet remarqué de la buée sur les vitres du véhicule, attestant la possibilité d’une présence humaine à l’intérieur. Il y a aussi ces cris féminins entendus par des voisins, à 23h07, le soir de sa disparition. Cédric Jubillar a également proféré des menaces de mort contre son épouse devant plusieurs témoins. 





Source link

admin
the authoradmin

Laisser un commentaire