Demain nous appartient : ce qui vous attend dans l’épisode 1281 du lundi 26 septembre 2022 [SPOILERS] – News Séries à la TV

Dans le prochain épisode de « Demain nous appartient »… Tandis que la police se lance sur la piste d’un témoin clé, Hadrien réapparaît à Sète. En parallèle, Christelle est convaincue que Sylvain la trompe, et le stage de Gabriel débute.

Attention, les paragraphes qui suivent contiennent des spoilers sur l’épisode de Demain nous appartient diffusé lundi soir sur TF1 ! Si vous ne voulez rien savoir, ne lisez pas ce qui suit !

Lundi 26 septembre dans Demain nous appartient

Hadrien a-t-il été témoin de ce qui est arrivé à Benjamin ?

La police est formelle : Dan n’est pas l’auteur de la tentative d’assassinat sur Benjamin Ventura. L’arme retrouvée chez lui ne correspond pas à celle qui a été utilisée dans le parking et l’un de ses voisins a fini par reconnaître que Dan était au travail au moment du coup de feu. Martin et ses hommes n’ont donc plus aucune piste, ce qui ne plaît guère au procureur Perraud.

Léo, de son côté, peine à se remettre des événements de vendredi. Il se demande si Dan est violent comme Stanislas. Audrey le rassure : Dan et Stanislas sont deux personnes très différentes. La père de Mathis n’a tué personne, il a juste été dépassé par la situation et n’est pas quelqu’un de mauvais. Et ce qui s’est passé ne changera rien à son amitié avec Mathis : les deux garçons vont pouvoir continuer à se voir, pour le plus grand bonheur de Léo.

Georges a fini par obtenir de la part de la centrale du SAMU l’enregistrement de l’appel qui a alerté les secours pour Benjamin. Karim est convaincu qu’il s’agit d’une voix de femme. Une voix étouffée comme si elle avait mis la main devant sa bouche. Si cet appel écarte la possibilité que cette femme soit responsable de ce qui est arrivé à Ventura, les deux flics remarquent qu’elle a appelé les secours avec le téléphone du médecin et qu’elle a ensuite pris soin d’effacer ses empreintes. Pour eux, ça ne fait aucun doute, elle ne souhaite pas être mêlée à cette affaire et a certainement déjà eu affaire à la police.

À l’hôpital, Alma croise Matthieu, un homme que Benjamin et elle ont rencontré lors de leur mission humanitaire au Burkina Faso. Matthieu explique à Alma qu’il devait partir pour une nouvelle mission lorsqu’il a appris ce qui était arrivé à Benjamin. Il a donc décidé de repousser son départ et de venir prendre des nouvelles. Il avoue à Alma qu’il se sent solidaire, après tout ce qu’ils ont traversé ensemble au Burkina. En voyant Sara et un policier venir dans leur direction, Matthieu s’éclipse un peu précipitamment pour laisser Alma tranquille. Cette dernière apprend alors de la bouche de Sara qu’une protection policière va être mise en place devant la chambre de Benjamin.

Sur les images vidéosurveillance d’une banque située à l’entrée du parking où Benjamin s’est fait tirer dessus, Karim, Georges et Sara aperçoivent un homme portant un sweat à capuche violet monter dans une voiture. Mais Georges fait une découverte encore plus étonnante : l’automobiliste qui l’a récupéré juste après le coup de feu n’est autre qu’Etienne Curtis.

Au lycée, Etienne explique à Karim et Nordine qu’il a juste voulu venir en aide à ce jeune homme qui semblait blessé et ne s’est pas posé de questions. Le jeune homme au sweat violet avait l’air paniqué et a prétendu avoir eu un accident de scooter. Il se tenait le bras droit et semblait avoir mal. Etienne l’a donc déposé devant les urgences de l’hôpital. Mais Nordine est quasiment sûr que l’individu qu’ils recherchent ne s’est pas présenté aux urgences et qu’il a menti. Karim pense qu’il s’agit d’un témoin de la tentative d’assassinat sur Benjamin qui aurait simplement peur des représailles.

Grâce au témoignage d’un pharmacien qui a eu affaire à l’homme qu’ils recherchent le matin même, la police apprend qu’il souffre d’une blessure par balle qui date de deux ou trois jours. Ce qui confirme l’hypothèse du témoin gênant. Les caméras de la pharmacie étaient malheureusement désactivées mais le jeune homme a laissé devant le comptoir de la pharmacie une photo que Karim demande à Georges d’analyser au plus vite pour remonter jusqu’à ce témoin clé.

À l’hôpital, Marianne informe Alma qu’ils vont devoir opérer Benjamin. C’est une opération lourde, qui n’est pas sans risques. Marianne demande donc à Alma de tenir le coup. Quelques secondes plus tard, Hadrien, le fils d’Alma, apparaît derrière elle, vêtu du fameux sweat violet et blessé au bras. C’est donc lui le témoin ! Mais quand il aperçoit un policier dans le couloir, Hadrien part précipitamment, sans qu’Alma ait eu le temps de le voir.

Christelle est persuadée que Sylvain a une maîtresse

Sylvain se fait beau pour se rendre à un prétendu entretien d’embauche. Il refuse cependant d’en dire plus à Christelle, par superstition, et quitte la chambre d’hôtel en vitesse.

Prise de doutes, Christelle rejoint Charlie au Spoon et lui confie qu’elle soupçonne Sylvain d’avoir une maîtresse. Elle pense avoir perçu des signes qui ne trompent pas. Et elle n’oublie pas que son mari l’a déjà trompée par le passé. Mais Charlie n’y croit pas une seconde et jure à Christelle qu’elle est la seule femme qui compte aux yeux de Sylvain.

Christelle, qui n’en démord pas, part interroger Alex au mas. Elle cherche à lui faire dire que Sylvain a une maîtresse, mais Alex promet que ce n’est pas le cas. Seulement, Christelle voit bien qu’il est mal à l’aise et l’accuse de couvrir son mari.

Mais, en réalité, Sylvain ne trompe pas du tout sa femme. Il cherche simplement à lui faire une surprise : il lui a trouvé la maison de ses rêves !

L’enthousiasme de Gabriel est mis à rude épreuve

Au cabinet, Raphaëlle indique à Gabriel les tâches qu’il aura à effectuer pendant son stage. Il va s’occuper de l’accueil, du standard, du secrétariat juridique, du courrier, des notes vocales, et des assignations. Gabriel paraît très motivé. Raphaëlle décide donc de lui proposer de l’accompagner à un parloir cet après-midi. Gabriel est ravi. Mais son enthousiasme est rapidement mis à rude épreuve. Soraya lui tend en effet tout un tas de dossiers à classer et lui demande de lui faire un café. Et, au même moment, le téléphone du cabinet se met déjà à sonner.

En prison, Raphaëlle s’entretient avec Dan Mazure lors de son parloir. À cran, le père de Mathis se met en colère et ordonne à son avocate de le sortir de prison. Raphaëlle lui demande de se calmer. Elle explique à Dan que les faits qui lui sont reprochés sont très graves et qu’elle va faire son maximum pour lui éviter les assises. Elle sait qu’il aime son fils et veut vraiment l’aider. Elle lui propose donc de mettre en place une stratégie pour sa défense.

Plus tard, au cabinet, Gabriel fait part d’une découverte dans le dossier de Dan : il pense avoir trouvé un vice de procédure. Mais Raphaëlle lui fait réaliser que ce n’est pas le cas. Gabriel se sent ridicule, il était pourtant sûr de lui. Raphaëlle lui assure que ce n’est pas grave, qu’il a juste cherché une faille qui pouvait jouer en leur faveur et qu’il est sur la bonne voie. Et elle demande ensuite à son nouveau stagiaire de rester plus tard ce soir pour approfondir le dossier et faire des recherches sur l’affaire Mazure.



Source link

admin

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.