A la une

des millions de visiteurs attendus, une première depuis le début de la pandémie

Publié le :

Les Émirats arabes unis attendent 25 millions de visiteurs pour l’Expo 2020 de Dubaï, première exposition universelle organisée au Moyen-Orient et plus grand événement à l’échelle mondiale depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Gigantesque, monumental, historique… les superlatifs ne manquent pas pour évoquer l’Exposition universelle 2020 de Dubaï. Avec la grandiloquence propre à l’émirat de Dubaï, son dirigeant, le cheikh Mohammed ben Rachid al-Maktoum, a promis l’exposition universelle « la plus exceptionnelle de l’histoire ». « Notre engagement à l’excellence fait de nous un contributeur important pour la construction de l’avenir de notre planète », a-t-il déclaré, selon des médias locaux. 

Il s’agit effectivement de la première exposition universelle jamais organisée au Moyen-Orient. Il s’agit aussi du plus grand événement à l’échelle mondiale depuis le début de la pandémie de Covid-19. Dubaï espère accueillir 25 millions de visiteurs durant six mois.  

Reportée l’année dernière en raison la crise sanitaire, l’Expo 2020, dont le site est totalement resté inaccessible au public, sera dévoilée au grand jour vendredi au milieu du désert, à la périphérie de Dubaï, ville des Émirats arabes unis déjà connue pour ses gratte-ciel et son goût du luxe. 

Alors que les autorités japonaises avaient banni le public pour ses Jeux olympiques de Tokyo, Dubaï ouvre en grand ses portes aux touristes étrangers, qui devront porter des masques et respecter une distanciation sociale. Les visiteurs devront avoir été vaccinés ou disposer d’un test PCR négatif.  

L’exposition universelle de Dubaï 2021 en images

Robot panda et cabine Hyperloop

Après la cérémonie d’ouverture, qui se tient jeudi en présence des membres de la famille royale, l’Expo 2020 promet de dévoiler merveilles architecturales et innovations technologiques dans ses nombreux pavillons, représentant plus de 190 pays. 

L’Expo 2020 est l’une des grandes ambitions de Dubaï, qui enchaîne les records pour attirer les regards et les touristes, comme avec sa plus haute tour du monde, Burj Khalifa, atteignant 828 mètres. « Avec l’Expo 2020, est-ce que Burj Khalifa deviendra la nouvelle tour Eiffel ? », s’interroge le journal anglophone émirati The National. « L’essence des expositions universelles a toujours été de livrer un spectacle mondial et les Émirats sont bien placés pour faire cela », peut-on lire dans une tribune de ce journal. 

Parmi les attractions attendues : les basketteurs chicagoans de Harlem Globetrotters et un robot panda chinois. Les amateurs de voyages futuristes pourront visiter une cabine Hyperloop, tandis que les passionnés d’histoire auront l’occasion de voir un ancien sarcophage dans le pavillon égyptien.  

La Chine se vante d’avoir l’un des plus grands pavillons, en forme d’ampoule, alors que le Maroc a construit le sien en terre, faisant valoir des raisons environnementales. Les Néerlandais, eux, auront une pyramide recouverte de plantes comestibles et irriguée par de l’eau de pluie solaire.  

La France candidate à l’organisation de l’Exposition universelle de 2025

La « baleine volante » de la France

De son côté, la France a envoyé la jeune entreprise française Flying Whales pour y être représentée. Seule start-up sélectionnée par les autorités françaises pour promouvoir des projets innovants dédiés à la mobilité, Flying Whales (la « Baleine volante ») présentera son projet de dirigeable conçu pour transporter des charges lourdes dans des endroits inaccessibles.  « On attend de Dubaï de faire connaître la solution et de générer une adhésion sociétale » autour du projet, explique son président Sébastien Bougon, alors que le dirigeable reste souvent associé dans l’inconscient collectif à la catastrophe du Hindenburg en 1937. 

La plupart des États européens participent à l’événement, en dépit de l’appel du Parlement européen à le boycotter, « afin de montrer leur rejet des violations des droits humains aux Émirats », selon une résolution votée à la mi-septembre. En dépit de leurs campagnes de charme internationales, les Émirats sont régulièrement critiqués par les ONG, notamment pour les atteintes à liberté d’expression ou les conditions des travailleurs étrangers, comme ceux déployés en masse pour construire le site de l’Expo 2020. 

Avec AFP



Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 11 070

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.