News 24-7

des « petites reprises observées » ce lundi

Le feu de végétation s’est déclenché après un tir militaire lors d’un exercice ce samedi au camp militaire d’entraînement de Canjuers. Les sapeurs-pompiers sont toujours mobilisés.

Le feu du camp militaire d’entraînement de Canjuers n’est toujours pas fixé après trois jours d’activité. « Quelques petites reprises ont été observées », a annoncé le Service départemental d’incendie et de secours du Var dans son dernier point, ce lundi à 10 heures.

Deux hélicoptères bombardiers d’eau mobilisés

Pour lutter contre ces reprises, « deux hélicoptères bombardiers d’eau et une unité d’intervention par hélicoptère de type commando feux de forêts sont engagés », poursuit le Sdis 83 qui se veut toutefois rassurant. L’incendie qui sévit à l’ouest du camp et a déjà détruit 700 hectare de végétation “n’est pas sorti des limites du camp militaire”.

Trois jours après le tir accidentel d’un militaire, à l’origine du départ de feu, les moyens mobilisés sur le terrain restent conséquents. Au total, 280 sapeurs-pompiers et 85 véhicules sont engagés, de jour comme de nuit. Le poste de commandement de site est toujours actif sur zone.

Une enquête ouverte

Une zone particulièrement délicate d’accès pour les soldats du feu. En effet, le feu s’est répandu dans une zone où des obus et engins non explosés sont présents. Les sapeurs-pompiers ont dû attendre que les flammes sortent de cette zone, trop dangereuse pour envisager une quelconque intervention humaine.

Si les secours sont actuellement en alerte, le parquet militaire, lui, a décidé d’ouvrir une enquête après le tir à l’origine du départ de feu, ont révélé nos confrères de Var-Matin. Les gendarmes doivent se pencher sur cette séance d’entraînement et savoir si les consignes de sécurité avaient bien été respectées lors d’une journée particulièrement chaude dans le Var, un département touché par la sécheresse.

Nicolas Galup et Charlotte Lesage



Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 12 406

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.