Please assign a menu to the primary menu location under menu

En bref

Des tags anti-flics découverts en Essonne

Des tags visant des policiers ont été découverts mardi 12 octobre en fin d’après-midi à Vigneux-sur-Seine dans l’Essonne. Des inscriptions sur lesquelles figuraient notamment leurs noms, ainsi que ceux de leurs proches.

C’est dans un hall d’un immeuble de cette commune située à quelque 30 kilomètres de Paris, que la découverte a été faite.

«Les bleus y a plus d’avertissement, maintenant on va vous baiser vos mères. Ancien bleu de Grenoble on va venir te chercher», pouvait-on notamment lire.

Au total, ces tags citent nommément une quinzaine de policiers de la Bac du secteur, et leurs lieux d’habitations. D’autres propos visent même directement les membres de la famille des forces de l’ordre.

De récentes opérations anti stupéfiants menées dans ce secteur, pourrait être à l’origine de ces menaces. Mais en s’en prenant aux proches de ces fonctionnaires, une ligne a été franchie selon le syndicat IDF UNSA Police.

Une «véritable chasse aux flics»

«C’est une véritable chasse aux flics qui est organisée aujourd’hui. Le sentiment d’insécurité est réellement présent, par pour le policier en lui-même, mais à longueur de journée pour sa famille», s’est inquiété auprès de CNEWS Jérôme Jimenez, responsable communication du syndicat.

Ces faits sont pris très au sérieux par les autorités. Le nombre de noms tagués est assez important et est d’une ampleur assez inédite dans le département, a indiqué toujours auprès de CNEWS une autre source policière.

Des plaintes vont être déposées ce mercredi par les policiers visés, pour menace sur personne dépositaire de l’autorité publique.

Une enquête a été ouverte pour outrages et menaces de mort sur personne dépositaire de l’autorité publique (PDAP). Ces faits sont passibles de cinq ans de prison et 75.000 euros d’amende.



Source link

admin
the authoradmin

Laisser un commentaire