Destin la saga Winx : pourquoi la série Netflix n’est pas faite pour vos enfants – News Séries

Attention cet article contient des spoilers sur les deux premières saisons de Destin : la saga Winx.

Attention cet article contient des spoilers sur les deux premières saisons de Destin : la saga Winx.

Pourquoi ils auraient envie de le voir 

Pas facile en tant que parents de savoir ce que l’on peut mettre devant les yeux de nos enfants. Encore moins avec les plateformes de streaming telles que Netflix ou Disney+ qui proposent énormément de contenus. Le pire ? Certains programmes semblent être adaptés… alors que pas du tout ! C’est le cas notamment de Destin : La saga Winx, dont la deuxième saison vient d’être mise en ligne par Netflix.

Si vous avez grandi dans les années 2000 ou que vous avez un petit frère/une petite sœur, vous devez connaître Winx Club, série animée en plusieurs saisons centrée sur Bloom et ses amis. Lancée en 2004, elle vise alors un public allant de 6 à 14 ans.

Après sept saisons, son créateur Iginio Straffi souhaite rajeunir son audience et toucher les enfants de 2 à 5 ans. Il développe parallèlement une adaptation en prise de vues réelles qui s’adresserait à un public plus âgé qui a grandi dans les années 2000 avec les fées d’Alféa. Son petit nom ? Destin : la saga Winx.

La série suit le parcours initiatique de cinq fées fréquentant Alfea, un pensionnat féerique situé dans l’Autre Monde. C’est là qu’elles doivent apprendre à maîtriser leurs pouvoirs magiques, tout en découvrant l’amour, en surmontant leurs rivalités et en affrontant les monstres qui menacent de les détruire.

Un synopsis qui semble inoffensif sur le papier, et pourtant les enfants ne sont pas du tout le public visé. On vous explique pourquoi.

Pourquoi Destin : la saga Winx n’est pas conseillée à vos enfants 

  • Déconseillée aux moins de 16 ans sur la plateforme, Destin n’est donc pas la série colorée et joyeuse que l’on peut imaginer. Oubliez les looks colorés des fées dans le dessin animé, cette relecture est beaucoup plus sombre et violente (toutes proportions gardées) que le matériau de base. Dans les premiers épisodes, l’héroïne met en danger ses parents en incendiant à sa maison. Dans la seconde saison, elle donne sous le coup de la colère la mort à la directrice de son école.

  • Destin : la saga Winx est une série ado dans l’ère du temps. Même si elle met en scène des fées et que la magie est l’un de ses sujets principaux, elle raconte surtout l’histoire de jeunes femmes de 16 ans. Son héroïne Bloom entretient une relation amoureuse avec Sky et les scènes de sexe ne sont pas rares dans la série – elles sont même trop présentes selon certains spectateurs. Destin met aussi en scène un trouple composé de Beatrix (la relecture des soeurs Trix), Riven et un nouveau personnage nommé Dane.

  • Alors que la saison 1 était centrée sur l’apprentissage de la magie, la seconde oublie totalement cet aspect, perdant ainsi son côté familial et bon enfant. Il est même question de sorciers sanguinaires et de créatures effrayantes qui viennent ôter, telles de sangsues, le pouvoir des fées.

  •  Même si c’est un bon point qu’on ne peut qu’applaudir, Destin : la saga Winx est aussi LGBTQ+ friendly. Elle prend de la distance avec le matériau original en introduisant plusieurs personnages queer. Elle fait même de Riven un personnage bisexuel tandis que Terra fait son coming out en saison 2. Un sujet que les parents n’auront sûrement pas encore abordé avec leurs enfants.



Source link

admin

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.