Cinéma

Dexter: New Blood terminé, une suite est-elle possible ? Le showrunner répond – News Séries à la TV

Alors que la mini-série concluant le sort du célèbre serial-killer s’est achevée hier soir sur Canal+, le showrunner Clyde Phillips revient sur l’épisode final qui a divisé le public, et se dit ouvert à l’éventualité de continuer l’aventure.

Attention, cet article contient des spoilers !

Hier soir, Canal+ diffusait l’épisode final de Dexter: New Blood, mini-série lancée en décembre 2021 et qui proposait une conclusion glaciale et mélancolique au parcours du serial-killer préféré des sériephiles. Près de dix ans après la diffusion de la huitième et ultime saison de la série Dexter produite par la chaîne Showtime, le showrunner original des quatre premières saisons de la série, Clyde Phillips, a eu envie de donner une seconde chance (ou plutôt une seconde fin) à son héros.

Après s’être fait passer pour mort durant un ouragan, Dexter Morgan, incarné par Michael C. Hall, avait quitté la Floride afin de commencer une nouvelle vie loin de tous, désormais seul face à son Passager noir après la mort tragique de sa demi-soeur Debra (Jennifer Carpenter). 

Dans Dexter: New Blood, le public retrouvait notre héros assagi, vivant désormais sous une fausse identité dans la  petite ville enneigée de Iron Lake au nord de l’état de New York, s’astreignant à une routine stricte afin de ne pas retomber dans ses travers meurtriers.

Amoureux d’Angela (Julia Jones), la policière en chef du commissariat local (notre homme aime le risque), il aspire à une vie de famille recomposée presque normale lorsque Harrison (Jack Alcott), son fils perdu de vue depuis qu’il l’avait confié aux bons soins de son ancienne complice Hannah, surgit à Iron Lake après la mort de cette dernière pour renouer les liens avec son père.

Cet ultime épisode, intitulé « Les Péchés du père », trouve justement son dénouement au coeur de la relation filiale entre Harrison et Dexter. Alors qu’Angela, de plus en plus suspecte envers les agissements de Dexter, trouve un indice laissant croire qu’il était responsable de la mort de Matt Caldwell, elle arrête son compagnon et le place en garde à vue.

Lors d’un interrogatoire sous haute tension, Dexter parvient à convaincre Angela d’aller inspecter la propriété de Kurt Caldwell en lui révélant qu’il était le serial-killer qu’elle recherchait depuis vingt ans, ayant tué des dizaines de jeunes femmes, afin de détourner son attention de lui.

Mais Lorsque Angela lui révèle avoir découvert son mode opératoire (les piqûres de kétamine pour endormir ses victimes) et avoir fait le lien avec les meurtres du Boucher de Bay Harbor qui sévissait en Floride des années plus tôt grâce à l’aide de son ancien collègue, le sergent Batista (David Zayas), Dexter comprend qu’il ne s’en sortira pas cette fois, et risque la peine capitale lors de son extradition vers la Floride.

Brisant le « code » établi par son père (on n’assassine que les coupables), Dexter tue le sergent Logan (Alano Miller) pour s’évader du commissariat et tente d’entraîner Harrison dans sa fuite. Mais en comprenant que son père a tué un innocent, Harrison le confronte à ses propres crimes : par sa faute, de nombreux innocents sont morts, à commencer par sa mère Rita (Julie Bowen) et sa tante Debra. 

Alors qu’il lui demande de se rendre en le menaçant avec un fusil, Dexter comprend qu’il n’y a plus d’autre échappatoire. Faisant signe à son fils de le viser en plein coeur, il meurt abattu d’une balle, le libérant ainsi de son lourd héritage de tueur en série et lui permettant de prendre un nouveau départ en quittant Iron Lake, avec la complicité d’Angela qui accepte d’endosser le meurtre.

Showtime
Michael C. Hall et Jack Alcott

« Est-ce qu’une série a souvent droit à un second final ? Je crois que ça n’arrive jamais. Avec le goût amer laissé à tout le monde par le final originel, on avait cette rare opportunité de racheter la série et de donner au public le respect et l’authenticité qu’il mérite, ainsi que la gratitude pour être resté avec nous jusqu’au bout« commente Clyde Phyllips dans une interview au site Deadline.

Si cette fin s’avère choquante, voire frustrante pour de nombreux fans qui s’attendaient à voir Dexter enfin conduit devant la justice afin de payer pour ses crimes, ou bien à une confrontation savoureuse avec le sergent Batista (sous le choc de découvrir que son ancien partenaire était bel et bien en vie), elle apporte une conclusion logique à la course effrénée du héros, dont la première règle du Code était de ne pas se faire prendre.

Interrogé sur le fait que certains fans aient des doutes sur le sort du héros à l’issue du final, le showrunner est formel : « Dexter est mort. Je ne ferais pas ça au public, ce serait malhonnête. » Quant au choix de faire porter à Harrison la responsabilité de sa mort, Phillips explique que celui-ci permet de faire comprendre à Dexter ses erreurs. Pire encore : qu’il est devenu le Mal qu’il cherchait à combattre.

« Il l’aide à voir que c’est lui le méchant. Lorsqu’il lui crie ‘ouvre tes yeux et regarde ce que tu as fait !’ (une référence à la réplique que dit Dexter à sa première victime dans la saison 1, ndlr), il a des flashbacks de toutes les personnes innocentes qui sont mortes à cause de lui, comme Doakes, Deb et LaGuerta. Des personnes qui seraient toujours là aujourd’hui si Dexter n’était pas ce qu’il est. Il s’adresse à un drogué, en somme.« 

Pour le showrunner, si Dexter avait choisi de prendre la fuite, Harrison l’aurait tout de même abattu en lui tirant dans le dos. Mais lorsque Dexter meurt et qu’on l’entend dire en voix-off n’avoir jamais ressenti l’amour véritable jusqu’à ce moment, il s’agit là d’un vraie révélation pour le serial-killer.

« Souvenez-vous lorsqu’il s’adresse à Debra dans la saison 2 en lui disant que s’il était capable d’aimer quelqu’un, ce serait elle. Mais désormais, il peut éprouver de l’amour. C’était sa demi-soeur, c’est son fils. C’est une vraie prise de conscience pour lui. Il donne à Harrison la permission de le tuer, et lui dit où viser. Après avoir été abattu, il lui dit dans un dernier souffle : ‘tu as bien agi.’ Il pardonne Harrison pour ce qu’il a fait.« 

Harrison, désormais libéré de son serial-killer de père et de ses secrets, va-t-il toutefois poursuivre le Code que son père avait commencé à lui enseigner afin de canaliser ses pulsions meurtrières – et donner lieu à une suite à Dexter: New Blood par la même occasion ? Le titre de la série, qui signifie « sang neuf », pourrait-il être un indice ?

« C’est à Showtime de décider s’ils en veulent plus. Je dirais oui s’ils me demandaient de faire un prolongement de cette histoire. J’ai beaucoup de projets en cours mais je laisserais tout tomber et je dirais oui en une seconde pour ça.« 

Au vu du succès des audiences de Dexter: New Blood sur Showtime aux Etats-Unis, qui a battu un record historique de la télévision américaine en rassemblant plus de 8 millions de téléspectateurs chaque semaine en moyenne, cette option semble belle et bien possible. A quoi ressemblait une suite de Dexter ?

« Harrison est un personnage vraiment complexe, et il porte en lui les germes du Passager noir. Il est capable de faire des choses. Regardez la manière dont il abat Dexter à la fin. Il a en lui ce besoin de le tuer« , répond Clyde Phillips.

« Aussi, Harrison apporte une perspective différente au côté « justicier » que Dexter avait, ce qui est plutôt une surprise pour Dexter lui-même. Il apporte une innocence juvénile et optimiste, comme si son père et lui étaient Batman et Robin ! (…) Dexter n’avait jamais vu les choses de cette manière. Il tuait des sales types uniquement parce que c’était son code.« 

En attendant de découvrir si cette idée de suite autour du fils de Dexter verra le jour, et pour vous remettre de vos émotions après ce final renversant, vous pouvez redécouvrir les huit saisons de Dexter et la série Dexter: New Blood en intégralité sur myCANAL et Canal+ Séries ! 

 



Source link

admin
the authoradmin

Laisser un commentaire