Elle avait agressé à coups de poing une handicapée qui promenait son chien, une jeune femme extraite de sa cellule pour être internée

Chaharzed, 27 ans, alcoolique depuis son adolescence, était incarcérée depuis le 18 août. La jeune femme, accompagnée d’un compagnon non identifié, s’en était prise, sans raison apparente, à Marie-Paule.

Cette dernière, handicapée, particulièrement vulnérable, promenait son chien. Elle a reçu deux coups de poing au visage et un aux cervicales.

Un expert psychiatre a estimé que l’état de santé de Chaharzed nécessitait une hospitalisation d’office, au grand dam de l’avocate de la victime.

Le tribunal a suivi les conclusions de l’expert et estimé que la jeune femme n’était pas pénalement responsable de ses actes.

Il a rejeté la demande d’une contre-expertise.



Source link

admin

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.