Home Web Enquête après une attaque présumée terroriste dans une église en Espagne
Web

Enquête après une attaque présumée terroriste dans une église en Espagne

Un sacristain a été tué et plusieurs personnes blessées dont un prêtre dans une attaque à l’arme blanche ce mercredi soir dans une église d’Algésiras, dans le sud de l’Espagne, ont indiqué les autorités. Une enquête pour des faits présumés de terrorisme a été ouverte après l’attaque à l’arme blanche qui a fait un mort et plusieurs blessés ce mercredi soir à Algésiras, dans le sud de l’Espagne, a indiqué le parquet.

Cette enquête va être menée par un magistrat de l’Audience nationale, tribunal chargé notamment des affaires de terrorisme, a précisé le parquet, sans donner plus de précisions. Selon une source policière, la personne décédée était un sacristain tandis que l’un des blessés était un prêtre.

Le suspect vêtu d’une djellaba selon des témoins

Selon cette source, l’assaillant était vêtu d’une djellaba et a « crié quelque chose » au moment de l’attaque. « L’attaque à l’arme blanche » s’est produite « peu avant 20 heures » dans l’église de San Isidro d’Algésiras, a indiqué le ministère de l’Intérieur et non dans celle de San Lorenzo, comme il avait indiqué dans un premier temps par erreur.

Une personne a été tuée à l’extérieur de l’église et une blessée dans l’église, a ajouté le ministère. Des médias locaux, se basant sur des témoignages, indiquent que l’assaillant était armé d’une machette avec laquelle il a tué le sacristain.

Related Articles

Web

Elisabeth Borne en visite surprise dans le Calvados pour parler retraites

Cette visite a lieu quelques jours avant une deuxième journée de grèves...

Web

La CFDT appelle le gouvernement à tenir compte des manifestations

Le leader syndical veut « encore une ou deux démonstration » de force, sans...

Web

Les arrêts de travail sans jour de carence pour le Covid-19 supprimés

Ce texte «met un terme» à «la délivrance d'arrêts de travail dérogatoires...

Web

La CGT et FO dénoncent un mail pro-réforme des retraites aux fonctionnaires

La CNIL a été saisie par la CGT, FO et l'UNSA