Please assign a menu to the primary menu location under menu

Sports

Essonne. À 18 ans, Manu Guérinel se fait une place dans les pelotons franciliens

Manu Guérinel lors de sa victoire le Prix de la Municipalité d’Étampes (Essonne) le 26 septembre 2021
Manu Guérinel lors de sa victoire le Prix de la Municipalité d’Étampes (Essonne) le 26 septembre 2021 (©Gérard Briand)

Manu Guérinel finit la saison en trombe. Le jeune coureur (18 ans) du VC Étampes (Essonne) a inscrit son nom au palmarès du Prix de la Municipalité d’Étampes (3e catégorie) le 26 septembre dernier avant de récidiver une semaine plus tard en remportant la course de Courbevoie (Hauts-de-Seine) pour ce qui était de l’ultime épreuve francilienne sur route de 2021.

« Une énorme satisfaction »

À Étampes, le protégé du président Christophe Laur a devancé Alixan Dupont (VC Montigny-le-Bretonneux) et Louis Dudek (CC Nogent-sur-Oise), sur ce parcours inédit dans le cœur de ville qui remplaçait l’exigeant circuit du Chesnay, réputé pour ses longues lignes droites et bordures.

« La différence s’est faite dans la tête et les efforts ont payé. J’en tire une énorme satisfaction de m’imposer pour la première fois de l’année et en plus sur l’organisation du club, je ne pouvais rêver mieux », se félicite Manu Guérinel, présent dans les pelotons cyclistes depuis l’an dernier.

« Tant que je prends du plaisir dans ma pratique »

« Le cyclisme est un sport qui demande beaucoup de dépassement de soi que cela soit à l’entrainement ou bien en compétition. J’aime bien aussi l’aspect collectif dans l’effort individuel, tout en m’amusant sur mon vélo », évoque celui qui a longtemps pratiqué le roller en ligne à haut-niveau.

Après avoir ouvert son compteur sur route, Manu Guérinel ne veut pas s’arrêter en si bon chemin et se projette déjà sur l’année 2022.

Forcément, lorsque l’on a gagné, on veut toujours plus pour l’année suivante, mais pour ma part, je prends les étapes comme elles viennent. Tant que je prends du plaisir dans ma pratique, le reste est secondaire.

Le VC Étampes termine la saison en trombe

L’Essonnien ne regrette d’avoir choisi le VC Étampes, une structure dans laquelle est licencié le coureur professionnel Tony Gallopin (AG2R-Citroën).

« Avec mon frère Marick, nous avions cherché une structure pas très loin de chez nous. Il s’est trouvé qu’une collègue de notre père avait des fils au VC Étampes. On a fait une sortie et cela a bien matché », sourit Manu Guérinel.

Avec Rudy Joncart, également pensionnaire du VC Étampes, le jeune coureur a été l’Essonnien le plus en vue en cette fin de saison, chacun avec au moins deux victoires en 3e catégorie.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Actu Essonne dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.





Source link

admin
the authoradmin

Laisser un commentaire